ZOO

Le gâteau des souriceaux

couverture de l'album Le gâteau des souriceaux

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Malika DorayDessin : Malika Doray

Genres : Humour

Public : De 1 à 5 ans

Prix : 11.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Quand deux souriceaux s’improvisent cuistots et que toute une bande d’animaux viennent mettre la main à la pâte, Papa Souris se retrouve face à un gâteau bien peu ragoûtant... Mais tellement amusant ! Un album à l’écriture et au graphisme parfaitement maîtrisés pour une lecture pleine de rires et de yeux ronds !

Deux souriceaux gourmands préparent un gâteau à leur papa. Cela part d’une bonne attention, n’est-ce pas ? C’est d’ailleurs une si bonne idée, que tous leurs copains viennent les aider. Avec la meilleure des volontés, chacun ajoute à la recette son ingrédient préféré. Le résultat de ce fourre-tout culinaire ? Un gâteau surprenant, mêlant étonnamment farine, fromage, limaçons et plumes de paon. Un dessert moyennement gourmand, voire carrément écœurant ! Papa Souris passe son tour pour cette fois-ci, mais pour ne pas gâcher, offre son gâteau au lion glouton... Qui lui, le trouve très bon !

Avec le style inimitable qu’on lui connaît, Malika Doray nous offre là un joli album tout en rime et en malice. Le thème ravit immédiatement les enfants, qui adorent se prendre pour des petits chefs et concocter des recettes avec tout ce qui leur passe par la tête.

Au fur et à mesure que les souris sont rejointes par leurs amis, les grandes pages cartonnées se remplissent de drôles d’animaux aux couleurs pastel toutes douces et à la tête en forme de lune. Caniche, hibou, éléphant, koala, tout le mignon petit bestiaire est là !

L’écriture répétitive et rythmée fonctionne très bien pour une lecture à haute voix et la durée du récit est parfaitement adaptée au temps de concentration des tout-petits.

Intérêt et succès assurés auprès de tous les petits cuisiniers à l’estomac bien accroché !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants