ZOO

Le Chat blanc et le Moine (Février 2017)

couverture de l'album Le Chat blanc et le Moine

Éditeur : Kaléidoscope

Scénario : Jo Ellen BogartDessin : Sydney Smith

Genres : Sentimental

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 13.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Un moine bénédictin du IXe siècle a restitué dans ses écrits une belle analogie entre ses propres activités quotidiennes de recherche et d'étude de manuscrits religieux, et celles du chat qui lui tient compagnie au sein de sa cellule d’abbaye. Un poème touchant dans un bel album révérencieux.

Un moine cohabite dans son ermitage avec Pangur Bán, un chat blanc. Chacun vaque à ses occupations, appréciant sa modeste existence. Tandis que le moine étudie ses manuscrits à la recherche du savoir et du sens, Pangur scrute un trou dans le mur dans l'attente de la sortie de la souris qui s'y terre. Deux concentrations dans une même chambre.

Le Chat Blanc et le Moine est issu d'un poème rédigé par un moine bénédictin irlandais qui séjournait à l’abbaye de l’île monastique de Reicheneau en Allemagne. Ses stances ont été traduites de nombreuses fois, et pour cause : au IXe siècle, ce religieux écrivait ses pensées plutôt que de se consacrer entièrement à l'écriture de textes à vocation religieuse. Dans le huis clos paisible de l’ermitage, le moine et le chat mènent une existence simple et sereine.

L’album laconique emprunte des principes graphiques de la bande dessinée avec une succession de saynètes muettes relatant l'entrée du chat dans l’abbaye. Les tracés à la plume et les écritures calligraphiques sont accompagnés d'une coloration harmonieuse à l’aquarelle, respectant une palette ocre, décente pour la représentation de ce sanctuaire. Le motif marbré du papier mat évoque les parchemins constituant les manuscrits que lit le moine pour nourrir ses réflexions.

Le récit restitué par Jo Ellen Bogart et illustré par Sydney Smith aboutit à un bel album traduisant avec réserve et révérence l’humilité de la vie dans l’enceinte monacale. Un titre émouvant pour parler de la retraite religieuse avec les tout-petits.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants