ZOO

Jean-Louis

couverture de l'album Jean-Louis

Éditeur : Glénat BD

Scénario : FabcaroDessin : Fabcaro

Collection : Humour BD

Genres : Humour

Prix : 12.75€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.5

Dessin

2.5

Jean-Louis est une réédition remaniée de la bande dessinée Jean-Louis (et son encyclopédie) publiée en 2009. Fabcaro est, depuis, plus connu du grand public. Cet ouvrage est donc l’occasion de redécouvrir l’une de ses premières œuvres, qui en dépit de quelques trouvailles, se révèle malheureusement poussif.

Jean-Louis, prof, vient d’arriver dans un nouveau collège. Il s’efforce de bien s’intégrer à sa nouvelle équipe et rêve aussi de trouver l’amour. Le problème, c’est que Jean-Louis est horriblement beauf, maladroit, gaffeur, réactionnaire et machiste. Il a toujours le chic pour sortir la réflexion maladroite et inappropriée. Célibataire, il fait beaucoup d’efforts pour séduire Martine, sa jolie collègue, mais toutes ses tentatives sont autant d’échecs pitoyables. Jean-Louis a en outre un passe-temps peu ordinaire, il écrit une encyclopédie consacrée à des sujets incongrus comme « Qui a inventé la vente de beignets sur la plage ? », qui s’intercalent plus ou moins habilement dans l’histoire.

L’humour de cet album repose sur son héros loser qui vit des gags en trois cases, parfois six cases pour les pages de l’encyclopédie. Le personnage de Jean-Louis est toujours à côté de la plaque, les gags de cet album le sont parfois aussi. Si ses gaffes, de sa lâcheté à ses tentatives de séduction, se répètent, certaines blagues font tout de même mouche malgré quelques références qui ont déjà un peu vieilli.

Le dessin de Fabcaro repose sur des personnages à grosses têtes et petits bras, malheureusement assez peu expressifs et difficiles à distinguer les uns des autres. Si les décors sont quasiment inexistants, les couleurs pastel très simples donnent une certaine douceur à l’ensemble.

Jean-Louis n’est pas un album désagréable à lire mais il lui manque la verve et l’originalité qui font le sel d’autres œuvres de Fabcaro, qu’on vous conseille vivement !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants