ZOO

Homme à la tête de vis & autres histoires déjantées - nouvelle

couverture de l'album Homme à la tête de vis & autres histoires déjantées - nouvelle

Éditeur : Delcourt

Dessin : Mike MignolaColoriste : Dave Stewart

Collection : Contrebande

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 3.5

Scénario

2.5

Dessin

4.0

Connu principalement pour la série Hellboy, Mike Mignola a aussi à son actif de nombreux récits courts. Cette réédition de L’Homme à la tête de vis, recueil de petites histoires inégales, contient plusieurs inédits en français. Un album réservé avant tout aux inconditionnels de Mike Mignola.

L’Empereur Zombie menace de détruire l’ensemble de l’humanité en s’emparant du trésor de Gung le Magnifique, un héros oublié qui avait failli conquérir le monde. Le Président Abraham Lincoln fait logiquement appel au meilleur de ses agents, l’Homme à la tête de vis. L’Empereur Zombie va libérer par inadvertance une créature terrifiante qui était emprisonnée dans un univers parallèle. Heureusement, l’intrépide Homme à la tête de vis intervient pour sauver l’humanité d’une fin atroce.

Les six récits qui figurent dans le recueil sont indépendants même si certains personnages apparaissent dans plusieurs d’entre eux. Les histoires se veulent volontairement loufoques et décalées. Malheureusement, le scénario s’avère aussi souvent très simpliste, notamment dans Le Magicien et le Serpent, coécrit par la fille de Mike Mignola, alors âgée de 7 ans.

Si le scénario déçoit, le dessin de Mignola est merveilleusement abouti. Son style si personnel, caractérisé par de grands aplats noirs, une ambiance victorienne et des personnages inquiétants, est ici à son apogée. Malgré une apparente simplicité, chaque case fourmille de petits détails insolites et lugubres qui contribuent à l’ambiance gothique de l’album.

Cette compilation de petits récits un peu bancale se rattrape dans la force et le dynamisme du trait de Mignola. Une lecture destinée avant tout aux afficionados de l’auteur.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants