ZOO

Pan ! T'es mort !

couverture de l'album Pan ! T'es mort !

Éditeur : Delcourt

Scénario : Terreur GraphiqueDessin : Guillaume Guerse

Collection : Pataquès

Public : Tout public

Prix : 12.00€

ma collection
ma wishlist

La critique culturebd

Note culturebd 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Pan ! T’es mort ! explore le passage de la faucheuse sur un registre comique et noir. Cet album loufoque, d’un cynisme à toute épreuve, diaboliquement drôle est à réserver aux amoureux du second degré.

La mort n’a pas fini d’apparaître en BD mais dans Pan ! T’es mort ! on se rit de cette grande fossoyeuse. Par le biais d’histoires courtes en 3 cases, sanguinolentes et parfois délicieusement choquantes, les auteurs se moquent de la mort en illustrant de sordides façons de passer de vie à trépas.

Tueries de masse, terrorisme, drame intra-familial, torture moyenâgeuse, règlement de compte mafieux, guerre, chasse, mort d’un proche, accident de voiture, pratique barbare… les thématiques les plus macabres sont ici prétexte à rire. Pour un résultat parfois efficacement malaisant, tant Guerse et Terreur graphique exercent leur art sur le fil du rasoir.

Ils apportent cependant une belle réflexion sur la fragilité, les travers et la bêtise humaine. On sent poindre des sujets plus graves derrière ces blagues audacieuses et insolentes, comme celui de la politique des armes, du traitement de la vieillesse, du capitalisme, de la religion...

Pour servir un tel concentré d’horreurs, quoi de mieux que la caricature ? Les personnages sont exagérément laids, aussi hideux qu’ils sont bêtes comme s’ils étaient dépourvus de la moindre humanité ou amputés de leur âme. De quoi rire aisément de leurs fins horribles…L’illustration épurée s’agrémente de décors simples aux couleurs sombres.

En mettant en scène les absurdités de la vie menant à la mort, comme un pied de nez au genre humain, Guerse et Terreur Graphique livrent une satire sociale grinçante. Elle ne remportera pas tous les suffrages par sa noirceur mais a toute sa place dans les étagères des adeptes d’humour.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants