ZOO

Une vie comme un été (Août 2018)

couverture de l'album Une vie comme un été

Éditeur : Delcourt

Scénario : Thomas von SteinaeckerDessin : Barbara Yelin

Collection : Hors collection

Genres : Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 15.95€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Notre passage sur Terre a pour tout être une succession de bonheurs et d’erreurs, qui ne sont la somme que de grandes décisions. Avec Une vie comme un été, Thomas Von Steinaecker et Barbara Yelin retrace un de ces parcours, placé sous le signe des étoiles et des sciences. Un récit plein de poésie et sensibilité !

Gerda Wendt a toujours excellé en mathématiques. En grandissant, sa passion pour les chiffres tutoie côtoie celle des étoiles et lui ouvre les voies d’une belle carrière scientifique et universitaire. Mais comment concilier ses ambitions avec Peter, qui veut fonder une vie familiale stable ? Une kyrielle de décisions que la jeune femme devra prendre et dont les résultats ne se prédisent ni dans une équation ni dans l’objectif d’un télescope.

Le seul devin est Thomas Von Steinaecker. Dans Une vie comme un été l’écrivain raconte le parcours de l’héroïne, alternant flash-back et ses derniers jours à la maison de retraite. À l’image de la saison estivale, les jours de Gerda Wendt défilent à toute allure, de sa jeunesse ensoleillée à sa fin morose mais apaisée comme l’arrivée de l’automne. En quinze chapitres, le récit suit cette cadence, rappelant que l’existence est trop courte pour regretter les erreurs et les bonheurs que l’on sème. Les clins d’œil aux sciences truffent la narration d’images sur la conséquence de chaque acte sur le destin de l'héroïne.

Appuyé par le dessin de Barbara Yelin, le scénario prend toute son ampleur poétique et métaphysique. Bien que légers, les crayonnés de la dessinatrice retracent avec finesse le temps qui passe en creusant les rides de l’héroïne. Les explosions d’aquarelle, quant à elles, remplissent les pages de tons bleutés, relevant la profondeur du ciel et des souvenirs.

Une vie comme en été est une mer imprévisible, on s’y plonge avec la curiosité de voir quelles caresses et secousses l’existence peut réserver...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants