ZOO

L'Obsolescence programmée de nos sentiments

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.6 pour 5 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

L’Obsolescence programmée de nos sentiments, jeune un jour, amour toujours

Après Les Beaux Étés dont le tome 4 vient de sortir, on retrouve Zidrou mais un domaine pour le moins différent. Une histoire d’amour, celle de deux sexagénaires, des jeunes de plus de cinquante ans comme dit une pub TV. Sujet délicat, pour ne pas dire étonnant, non pas en tant que tel mais surtout par le tour que Zidrou lui donne au final. L’Obsolescence programmée de nos sentiments est une balade au pays d’Éros pas encore viré par Tanathos mais qui ne demande qu’à faire du zèle. Et oui, tout peut arriver entre une femme et un homme. Au dessin, ce qui n’était [...]

note de la critique

Roman graphique teinté de tendresse et d’espoir, L’obsolescence programmée de nos sentiments raconte la vieillesse et les questionnements qui l’accompagnent avec une rare justesse.

note de la critique

Est-ce qu'il y a un âge pour aimer ou les histoires d'amour aussi sont-elles victimes de l'obsolescence programmée qui touche notre électroménager, nos voitures ou bien encore nos appareils connectés ? Un nouvel album estampillé Zidrou provoque souvent, sorti de Bécassine ou L'élève Ducobu, le même genre de réaction chez les bédéphiles : un mélange de curiosité et de méfiance. Le prolifique auteur possède cette qualité de ne jamais laisser indifférent. À ses qualités de conteur, profondément humaniste, lui sont souvent reprochés des [...]

note de la critique

Peut-on encore tomber amoureux à la soixantaine? C'est ce que veulent nous montrer Zidrou et Aimée de Jongh avec la rencontre Méditerranée Solenza, propriétaire d'un magasin de fromages, et Ulysse Varennes, déménageur en chômage de préretraite. Ou comment une rencontre fortuite devient une amitié puis de l'amour. Les graphismes d'Aimée de Jongh illuminent tout en douceur cette histoire pas si extraordinaire que cela d'une rencontre à l'âge où beaucoup croient que l'amour n'est plus pour eux. Elle a dessiné ce qui aurait été impossible à montrer il n'y a pas si [...]

note de la critique

Un homme et une femme, autour de la soixantaine, vont découvrir un bonheur totalement imprévu. Une histoire touchante aux effets un peu appuyés, sur de très belles pages d'Aimée de Jongh.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants