ZOO

Le profil de Jean Melville (Mars 2017)

couverture de l'album Le profil de Jean Melville

Éditeur : FLBLB

Scénario : Robert Cousin

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

0.0

Dessin

0.0

En compétition pour le Prix polar (et probablement le grand favori de cette sélection), Le Profil de Jean Melville met en scène une agence de détectives recrutée par la société Jimini (une boîte hi-tech) pour enquêter sur une affaire de sabotage de câbles Internet.

Le véritable héros du livre, c’est le "Jiminy Me", un prototype de lunettes à réalité augmentée que le détective Gary va se laisser convaincre d’expérimenter. Comme le smartphone, avant de l’avoir essayé, on se dit que c’est un gadget. Comme le smartphone, une fois qu’on y a goûté, on se demande comment on faisait pour vivre avant. Car l’outil embarque un assistant personnel ultra-connecté, bougrement utile pour accomplir tous ses objectifs : perdre du poids, être plus performant au travail, visiter la ville, répondre à toutes ses questions... Jiminy Me est même capable de proposer des réparties en temps réel à servir à ses interlocuteurs, quand on est dans une négociation, pour améliorer ses chances de l’emporter...

L’intérêt du livre est décuplé par sa colorisation radicale. Le monde y est en noir et blanc, à l’exception de tout ce qui vient du monde numérique : écrans d’ordinateurs, de TV et de téléphones dans un premier temps, puis l’interface des fameuses lunettes. Geek. Intrigant. Palpitant. Visionnaire. Un chef-d’oeuvre de polar !

Article paru dans la sélection d'Angoulême 2018 du MAg ZOO N°64

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants