ZOO

Histoires de Loups

couverture de l'album Histoires de Loups

Éditeur : L'école des loisirs

Scénario : Mario RamosDessin : Mario Ramos

Genres : Aventure

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 24.80€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Vous les connaissez peut-être, sûrement, ces Histoires de loups… Pour le plaisir de les découvrir ou de les relire, l’Ecole des Loisirs a regroupé ici quatre grands titres du célèbre Mario Ramos, sortes de contes détournés se jouant des codes pour nous faire rire et réfléchir.

© Mario Ramos

Dans C’est moi le plus fort, le Loup se prend pour un cador jusqu’à ce qu’il tombe, dépité, sur bien plus gros que lui... Dans Mon ballon, les cris d’un Petit Chaperon Rouge indigné le font détaler. Le plus malin, ce n’est toujours pas le Loup, qui croyant jouer un bon tour se retrouve la risée de toute la forêt. Pour terminer, un Petit Loup rejeté finit par se trouver et s’aimer.

Mario Ramos est en quelque sorte devenu le spécialiste des histoires de loup. Le sien règne sur la littérature jeunesse depuis presqu’une vingtaine d’années. Ce carnassier au panache tout relatif adore fanfaronner et s’imagine bien plus impressionnant qu’il ne l’est. Las, personne n’est dupe ! Et voilà cet anti-héros bousculé, pour le plus grand plaisir du lecteur qui se délecte des mésaventures d’un personnage de Grand Méchant Loup démystifié. La figure iconique, symbole d’angoisses enfantines, se ridiculise trop souvent pour rester effrayant... Petits comme grands prennent alors un malin plaisir à rire de cet énergumène malgré tout attachant !

Si les histoires pleines d’humour, d’originalité et de second degré de l’auteur-illustrateur belge suffisent à elles seules à expliquer ce succès, son dessin au trait sobre et aux couleurs gouachées signe un style graphique parfaitement maîtrisé et d’une grande lisibilité.

Portée par un double niveau de lecture, tout à la fois aventures potaches et critique des travers égotiques de notre société, l’œuvre de Mario Ramos s’impose désormais comme incontournable. Cette indispensable anthologie est là pour nous le rappeler.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants