ZOO

L'âge des secrets

couverture de l'album L'âge des secrets

Éditeur : Sarbacane

Scénario : Magnhild WinsnesDessin : Magnhild Winsnes

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 25.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 5.0

Scénario

5.0

Dessin

4.5

Pour son premier roman graphique la norvégienne Magnhild Winsnes saisit avec fraîcheur cet été si particulier, cruel et instable, où l'on n'est plus tout à fait un enfant sans être pour autant un adolescent.

Comme chaque été, Hanna rejoint ses cousines au bord de la mer : elles jouent aux Indiens et pêchent des crabes. Mais cette année tout a changé. Mette a grandi, a des seins et ne parle plus que du beau Sindre. Quant à Siv, leurs jeux d'enfance l’ennuient, et elle ne souhaite qu'une chose : intégrer la bande de jeunes gens plus âgés à laquelle appartient Mette. Hanna se sent alors désemparée, en décalage.

C'est ce moment délicat et subtil du passage de l'enfance à l'adolescence que croque avec merveille l'auteur. Elle s'empare avec justesse et délicatesse de ce sujet maintes fois traité en littérature. Elle réussit un album drôle et troublant à la fois, qui fait ressortir nos souvenirs de ce singulier été où tout change. Magnhild Winsnes saisit à la perfection ce moment de bascule, si bref et cruel, qu'elle parvient à traiter avec lenteur et douceur, comme un moment suspendu et instable dans la vie de la jeune Hanna, bouleversée par le nouveau comportement de ses cousines.

Les illustrations sont libres, sans cadre venant marquer une délimitation. Elles occupent tour à tour tout l'espace de la page offrant des plans larges ou se resserrent en bulles se concentrant ainsi sur des éléments plus intimes. Accompagné d'une mise en page originale et d’une subtile mise en couleurs, cet album est un beau livre qui nous transporte dès les premières images dans ce temps suspendu des grandes vacances.

Cet album doux et cruel à la fois, brut et puissant, narre un âge compliqué où chacun grandit à son rythme. Il dégage une nostalgie qui parlera aux adultes et une naïveté et curiosité dans lesquelles se retrouveront sans aucun doute les futurs adolescents.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants