ZOO

L'abolition - Le combat de Robert Badinter

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.0 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

« C’est la mort que vous réclamez. Pas la justice. » 1972. Dans la nuit du 27 au 28 novembre, Robert Badinter, avocat, assiste impuissant à l'exécution par guillotine de son client Roger Bontems. Incapable de se résoudre à l'idée qu'on ait pu mettre à mort celui qui n'a pas tué, il fait de l'abolition de la peine de mort

note de la critique

L’Abolition, Robert Badinter homme de foi et de courage

Il y aura eu deux grands personnages en cette presque fin du XXe siècle, deux Justes qui auront donné à la France de nouvelles lettres de noblesse, de justice et de courage, Simone Veil pour la loi sur la légalisation de l’avortement, et Robert Badinter pour l’abolition de la peine de mort. C’est de lui qu’il est question dans le roman graphique de Malo Kerfriden au dessin et Marie Gloris Bardiaux-Vaïente au scénario. On a un peu oublié la violence opposée au combat de Badinter, sa conviction profonde de chasser la peine de mort après, entres autres, l’exécution [...]

note de la critique

En 1981, la France abolit la peine de mort et devient le trente-sixième pays à entrer dans le groupe des abolitionnistes. Cette avancée légale doit beaucoup au combat acharné d’un homme : Robert Badinter. Organisé autour de deux procès majeurs, ce documentaire en BD narre comment la guillotine a été proscrite en France.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants