ZOO

C'est aujourd'hui que je vous aime (Janvier 2019)

couverture de l'album C'est aujourd'hui que je vous aime

Éditeur : Les Arènes

Scénario : François MorelDessin : Pascal Rabaté

Genres : Humour, Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.5

Sensible, enlevée et drôle, la BD C’est aujourd’hui que je vous aime suit la passion amoureuse d’un jeune garçon et ravive les émois de l’adolescence, le tout dans une époque empreinte d’une certaine légèreté. Un récit au cœur des années 80 délectable.

Isabelle Samain... Un nom qui va devenir une obsession pour un jeune ado en proie aux tourbillons de la prime amourette, celle qu’on n’oublie jamais et qui nous colle au corps et à l’âme tout au long de notre vie. Il l’épie chaque jour, répète inlassablement son nom, ramasse une mèche de ses cheveux, s’imagine l’aborder, souffre le martyre en la voyant au bras d’un autre... son bonheur comme son malheur dépend de cette frêle ondine.

Rabaté adapte en BD le récit presque autobiographique de François Morel qui dit l’amour balbutiant et les premiers chagrins de jeunesse, les rêves irréalisables auxquels on s’accroche mais aussi les fantasmes. Amusant, doux et tendre, l’ouvrage met en relief de nombreuses interrogations sur les filles, le sexe, la manière de vaincre sa timidité, de décoder les signaux amoureux et même les désillusions. Nourri par un texte d’une poésie captivante, cet album dépeint aussi une époque révolue avec une douceur empreinte de nostalgique : les mobs Peugeot, le camping, les 4L, les posters de Mike Brant...

Le trait ample offre un dessin puissant tout en souplesse mais sans trop de détails. Les couleurs pastel et les décors en arrière-plan sont souvent réduits pour privilégier la lisibilité lumineuse avec des cases épurées. Toute l’ambiance restitue avec justesse la sensibilité et la malice du texte de François Morel.

Ce touchant C’est aujourd’hui que je vous aime évoque l’obsession adolescente pour une jeune femme, prototype de toutes les amours débutantes sur lequel chacun mettra le nom qu’il voudra. Une lecture qui laisse rêveur...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants