ZOO

2112

couverture de l'album 2112

Éditeur : Delirium

Scénario : Byrne, JohnDessin : Byrne, John

Genres : Aventure

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Avec 2112, Delirium nous propose l’amorce de Next Men (à venir bientôt chez le même éditeur), le premier travail d’auteur de John Byrne après sa starification mainstream chez Marvel. À redécouvrir.

Quand on parle de l’émergence d’auteurs de comics voulant se réapproprier leurs œuvres au début des années 1990, en réaction à l’hégémonie des deux majors, on pense quasi automatiquement à Jim Lee et Todd MacFarlane avec Image Comics.

Pourtant, le label Legend chez Dark Horse ne fut pas moins important, puisqu’on y trouvait Frank Miller avec Sin City, Mike Mignola avec Hellboy, ou... John Byrne, la superstar d’X-Men puis notamment de Fantastic Four chez Marvel et de Superman chez DC, qui y déploiera un projet tout personnel. Non pas une histoire de super-héros habituelle mais un récit de SF mâtinée de super-héroïsme, sans onomatopées ni bulles de pensée, sous un angle adulte et sombre, dans un langage cru nous parlant de manipulations mentales tout autant que génétiques : Next Men.

Hors-d’œuvre futuriste

Mais avant que Next Men ait droit à une première série de 31 numéros, il y aura eu 2112, un récit d’une soixantaine de pages qui est à la fois une introduction à cet univers et sa conclusion. Byrne y décrit un monde futuriste où les gouvernements sont économiques, où la technologie a détruit la nature pour la remplacer, et où la principale super-agence de sécurité (Safeguard Inc.) est moins reluisante qu’il n’y paraît, de mèche avec des projets gouvernementaux secrets et terribles qui durent depuis des décennies. Il y est question d’écologie, du côté sombre de l’ordre, de torture, des mensonges sur lesquels se basent nos sociétés... préambules à d’autres sujets tout aussi graves qui seront traités dans Next Men, passionnante série que Delirium va publier en trois volumes.

Article publié dans le magazine Zoo n°71 Mai - Juin 2019


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants