ZOO

Le Rapport W, Infiltré à Auschwitz

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.0 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

Automne 1940, un groupe d’hommes dans un wagon de train. Destination Auschwitz. Parmi eux, Tomasz Serafinski, alias Witold Pilecki, un capitaine de cavalerie membre de l’armée secrète polonaise. Son objectif : recruter des détenus afin de créer un réseau de résistants. Dans un monde où chacun tente de sauver sa peau, la tâche s’avère délicate. Il travaille lentement et prudemment à constituer son organisation. Parallèlement, avec l’aide de complices, il communique à ses supérieurs des rapports sur les atrocités observées, mais c’est [...]

note de la critique

Le rapport W, un courage incroyable mais vrai

Encore un fait historique méconnu et pourtant d’une rare audace pour ne pas dire suicidaire. Un officier polonais membre d’un mouvement de résistance s’est fait en 1940, sous un faux nom, interner volontairement à Auschwitz. Son but, fédérer en interne des réseaux pour une possible révolte des déportés. On pourrait croire à une interprétation ou au moins à un exagération d’un fait mineur. Pas du tout. Dans son album qui est en plus une réussite graphique de haute volée, Gaétan Nocq raconte, explique le destin de Pilecki qui a réussi cette mission pendant [...]

note de la critique

Du plus vaste et tristement célèbre des camps d’extermination du Troisième Reich, Gaétan Nocq adapte remarquablement en bande dessinée le témoignage poignant et héroïque de Witold Pilecki, l’espion d’Auschwitz.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Découverte d'une autre vision d'Auschwitz via les rapports de l'espion polonais Witold Pilecki, interné volontaire au sein du camp. Poignant. Il réussiera à sortir vivant du camp de la mort... Mais sera arrété en 1947 à Varsovie par le régime communiste de l'URSS et sera éxécuté en 1948.

Posté le 12/08/2019 à 10h38