ZOO

Misères (Septembre 2019)

couverture de l'album Misères

Éditeur : Mosquito

Scénario : Francesc GrimaltDessin : Francesc Grimalt

Genres : Fantastique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Attention, chef-d’œuvre ! Misères est le premier album de l’espagnol Francesc Grimalt à paraître en France, et c’est une révélation. Sur le fond comme sur la forme, ce conte étrange est une merveille.

Jacinto est un gamin déguisé en indien qui fuit une menace (on ne saura jamais laquelle). La forêt le mène à une montagne où se trouve perché Misères, un village constitué d’ n alignement de trente maisons toutes mitoyennes, communiquant entre elles par leurs portes. Trouvant refuge dans la première, il fait connaissance avec le maire qui lui dit que s’il veut traverser le village, il va falloir passer de maison en maison et se faire accepter de chacun de ses habitants mais pas plus d’une journée, sous peine de rester coincé ici pour toujours. Le problème, c’est que ces habitants, en proie à une malédiction, sont tous plus étranges les uns que les autres. Une fois ce postulat posé, tout l’intérêt du récit réside dans la cocasserie de chaque nouvelle rencontre que va faire Jacinto...

Hymne à la couleur

Outre cette idée géniale d’un village entièrement mitoyen, la qualité et l’inventivité des situations et des dialogues sont réjouissantes, dans des impressions mêlées de malice, d’absurde, de bizarrerie, d’inquiétude, d’humour ou de tristesse. Il y a du Alice au pays des merveilles, ici, avec cet enfant devant faire face aux comportements insensés de ceux qu’il croise. Tout ceci est somptueusement mis en images par Grimalt dont le trait nuancé s’allie à un travail chromatique exceptionnel associant aquarelle et crayons de couleur. Ses architectures extérieures et intérieures sont épatantes, et l’on admirera son talent pour créer ombre et lumière par la seule couleur. Bref, chaque case est un émerveillement. Un artiste à suivre très sérieusement !

Article publié dans le magazine Zoo n°73 (Septembre-Octobre)

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants