ZOO

Générations Astérix, L'album hommage (Août 2019)

couverture de l'album Générations Astérix, L'album hommage

Éditeur : Albert René

Scénario : CollectifDessin : Collectif

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 25.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Non, cet hommage à Astérix en cette année de soixantenaire n’est ni superflu, ni un piège commercial. Bien au contraire. Ce très bel album recense l’interprétation d’une multitude d’auteurs de bande dessinées des plus célèbres Gaulois au monde. Un page de bio, une illustration pleine page pour (presque) tous les dessinateurs.

Pascal Rabaté, Valérie Vernay, Cauuet, Noury… Ce sont quelques-uns des nombreux noms d’auteurs qui peuplent ce libre hommage aux plus célèbres Gaulois de papier. Nés en 1959 dans la maison de René Goscinny à Bobigny au cours d’une tempête de cerveaux avec son collègue et néanmoins ami Albert Uderzo. Soixante ans plus tard, il était intéressant de (re)découvrir certains auteurs à travers leur lien avec cette série mythique.

Extrait de la planche d’Arthur de Pins

Extrait de la planche d’Arthur de Pins

En cette année de soixantième anniversaire, les hommages à Astérix et Obélix sont nombreux. Au risque, parfois, de s’éparpiller et faire tomber le lecteur dans des pièges purement marketing et commerciaux. Il n’en est rien de ce superbe album hommage qui présente un intérêt essentiel : montrer ce que représentent les plus célèbres Gaulois dans le cœur et l’esprit d’une foule de dessinateurs de BD.

Il y aurait tant à écrire sur la vague de graphismes qui occupe ce livre où se côtoient dessinateurs et donc styles différents. On voyage de l’heroic fantasy à la pure science-fiction, de l’aventure au polar, du réalisme à l’imaginaire. Et c’est justement la force de cet hommage très subjectif.

Astérix et son gros copain (gros ? Qui a vu un gros ?) nous touchent tous. Lecteurs lambda, critiques BD, parents, enfants, jeunes, vieux, hommes, femmes. Il n’y a aucun critère pour aimer Astérix, mais un flot de bonnes raisons. Il en est ainsi des grandes œuvres. Des immenses, des infinies. Et grâce à Ferri et Conrad, les histoires du duo ne sont pas près de voir un obstacle leur barrer la voie.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants