ZOO

Blanchet et les 7 chevreaux (Septembre 2019)

couverture de l'album Blanchet et les 7 chevreaux

Éditeur : Kaléidoscope

Scénario : Geoffroy de PennartDessin : Geoffroy de Pennart

Genres : Aventure, Humour

Public : De 6 à 8 ans

Prix : 13.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

4.5

Vous connaissiez Blanche-Neige et son envieuse Belle-Mère, découvrez aujourd’hui l’élégant chevreau Blanchet... qui a l’outrecuidance de faire de l’ombre à notre loup préféré ! Ce nouvel album réussi de Geoffroy de Pennart se joue comme toujours des codes, pour transformer un conte familier en récit loufoque et décalé.

Le miroir est formel, Igor a perdu son titre honorifique du « plus chic » d’entre tous. Il a été détrôné par un certain Blanchet. Les habitants de la forêt semblent d’ailleurs unanimes quant à ses talents de couturier : Blanchet sait assurément les habiller pour les sublimer ! Vexé, offusqué, humilié, Igor part immédiatement affronter ce concurrent effronté. Qui pourrait bien révéler, au grand dam du loup, d’autres talents cachés...

S’il est une référence en matière de contes détournées, c’est bien Geoffroy de Pennart. Ses réinterprétations très personnelles des grands récits pour enfants sont toujours des réussites d’ironie et d’humour. Et sa dernière publication ne déroge pas à la règle.

Pour faire de son Loup mégalo la plus chic des Blanche-Neige et revisiter le célébrissime conte des frères Grimm, l’auteur-illustrateur pioche également chez Le Loup et les sept chevreaux ainsi que dans Les Habits Neufs de l’empereur... et se permet même un clin d’œil aux arts martiaux !

Sont évidemment convoqués, face à ce mystérieux Blanchet, son personnage clé accompagné de quelques appréciables invités. Aux côtés d’Igor le loup se promènent donc Chapeau Rond Rouge, Pierre, Gaspard et Balthazar ou encore les trois petits cochons.

Ne faisons pas mine de jouer les étonnés et révélons sans plus tarder qu’histoire et dessin sont aussi inventifs qu’à l’accoutumée. Quant à la chute, seul Igor le douillet ne saurait l’apprécier... Les petits et grands lecteurs, eux, ne manqueront pas de rire de cet intelligent petit conte détourné !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants