ZOO

Mon oracle (Novembre 2019)

couverture de l'album Mon oracle

Éditeur : Delcourt

Scénario : LulumineuseDessin : Margaux Motin

Collection : Tapas Guide

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 27.95€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.0

Dessin

5.0

Delcourt suit le mouvement witchy du moment et propose un oracle divinatoire qui se veut inspirant et bienveillant, mais qui reste bien trop superficiel pour susciter beaucoup d’intérêt… Reste un bel objet bien réalisé, qui n’aura finalement pas d’autre vocation qu’offrir un petit instant de distraction quotidien. Et c’est déjà bien !

Le principe n’est pas bien compliqué : pour un « Tirage Coup d’éclat » rapide, vous piochez l’une de ces 44 grandes cartes étoilées et découvrez si la réponse à votre question ne tombe pas trop à côté. Pour un « Tirage Triple Magie » qui vous permettra d’obtenir une divination plus creusée, vous choisissez 3 cartes qui symbolisent Passé, Présent et Futur pour vous guider dans la bonne direction. Vous tomberez peut-être alors sur des cartes aux titres évocateurs et générateurs de bonne humeur, telles qu’Arc-en-Ciel, Super Pouvoir, Zen attitude, Cocooning ou Ça swing ! Tout un programme...

C’est un fait observé : partout sur les réseaux sociaux, les (gentilles) sorcières ont débarqué pour nous exhorter à nous accepter et à nous empouvoirer. Si l’intention est louable, toutes les initiatives n’ont pas la même qualité.

Cet oracle-là, au-delà de sa belle présentation et de l’originalité de son format, tombe un peu à plat. Et ce malgré les fabuleux dessins de Margaux Motin, chez qui on admire comme toujours l’élégance et la vivacité du trait accompagné de mille détails bien trouvés. Mais si la forme est jolie, le fond est un peu bateau et trop attendu pour marquer les esprits.

Les indications imaginées par Lulumineuse, grande prêtresse de la spiritualité sur Internet, semblent tout droit sorties d’un magazine féminin de l’été : parfaites à commenter entre copines sur la plage entre deux verres de rosé, mais bien éloignées de vraies réflexions qui inviteraient à l’introspection. Malheureusement rien de transcendant.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants