ZOO

Voir la coupette à moitié pleine (Octobre 2019)

couverture de l'album Voir la coupette à moitié pleine

Éditeur : Delcourt

Scénario : MathouDessin : MathouColoriste : Mathou

Collection : Tapas BD

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 13.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Vous la voyez comment la coupette ? À moitié vide ou à moitié pleine ? Celle de Mathou, en tout cas, est prête à déborder pour nous éclabousser de ses bulles de bonheur… Alerte bonne humeur !

Jeune trentenaire accro à Netflix et au chocolat, mais surtout à son chéri et à sa grande fille de 7 ans déjà, Mathou se raconte à travers de minuscules tranches de vie et des bons mots, aussi rigolos que jolis. Alors certes, on n’a pas toujours envie de se lever, certaines journées semblent n’en plus durer, et les vacances finissent toujours par se terminer… Et non, ça ne fait pas plaisir de s’entendre dire qu’on est vieille ou qu’on sent mauvais du bec au réveil… Mais pour ne pas se laisser plomber par les contrariétés, il suffit de s’entraîner à prendre les choses du bon côté. C’est facile, vous verrez : beaucoup de rires et encore plus d’amour, partout, toujours, comme s’il en pleuvait !

Après le carton plein de ses précédentes aventures, Mathou revient enchanter le quotidien avec ce recueil léger dont la couverture acidulée laisse présager du contenu guilleret. Halte au pessimisme, reculez les déprimés ! On célèbre ici la positivité et l’art de glaner la beauté dans sa simplicité.

Cultiver le bonheur à chaque heure, c’est un peu le mantra de cette illustratrice repérée via son blog « crayon d’humeur », dans lequel elle partage avec les lecteurs et lectrices de passage ses pensées, réflexions et anecdotes en images. Son ton bienveillant et son discours empouvoirant sont rapidement devenus les ingrédients clé de son succès, aidé par un style graphique bien maîtrisé, tout en rondeur et en douceur.

Rien de particulièrement renversant, mais un petit album frais, léger, plein de bons sentiments. Et parfois, c’est tout ce qu’il faut pour se rappeler ce qui importe vraiment.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants