ZOO

Le Triskel volé (Janvier 2020)

couverture de l'album Le Triskel volé

Éditeur : Casterman

Scénario : Miguelanxo PradoDessin : Miguelanxo Prado

Genres : Aventure, Fantastique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 20.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Trois ans après Proies Faciles, Miguelanxo Prado sera présent au festival d’Angoulême pour dédicacer son nouvel album : Le Triskel volé qui s’interroge sur le lien entre l’humain et la nature par le biais d’une enquête haletante.

Un démon, une fée et un nain se réveillent. Ils appartiennent à un ordre très ancien, chargé de s’assurer de la vie en harmonie avec la nature. Le pacte sacré conclu avec les divers peuples de la Terre vole en éclat : les siècles ont passé et l’humanité a rompu ses engagements.

Démon, fée et nain doivent se rendre à l’évidence, les Hommes ont perdu progressivement le lien avec la nature qu’ils maltraitent sans vergogne, épuisant ses ressources de façon complètement irresponsable !

Rebooter l'humanité ?

Pour rééquilibrer les choses, cette triade spirituelle s’interroge : faut-il anéantir l’humanité avant qu’elle ne le fasse d’elle-même ? Avec de la suite dans les idées, le démon propose d’utiliser un vieux talisman sacré gravé d’un triskel. Ce dernier ne permettrait rien de moins que de « rebooter » le monde... Si l’idée ne fait pas l’unanimité, le temps est désormais compté car cet artefact a mystérieusement disparu, alors qu’il avait été confié à un vieux professeur d’archéologie, Ancares Diaz. S’en suit un thriller haletant, bourré de rebondissements, avec en toile de fond des rayons de bibliothèque, un trafic d’antiquités et plusieurs questions existentielles !

Thriller druidique

Miguelanxo Prado s’autorise un propos très transparent dans l’album : l’humain est devenu un nuisible qui ronge tout ce qui l’entoure. Pour appuyer sa démonstration, l’auteur introduit trois divinités fondamentales qui renvoient aux théories néo-druidiques, qui prônent l’harmonie avec la nature avec une idée forte de renouveau.

Sous des atours de thriller rondement mené et très enlevé, ces 100 pages de BD font surgir un sous-texte plus engagé et critique sur les véritables enjeux écologiques modernes. Pour dépeindre magie et écologie, Miguelanxo Prado a adopté un graphisme moins texturé.

Entièrement colorisées à l’aquarelle, ses planches privilégient l’idée à la forme, offrant un Triskel volé absolument magnifique. Un talisman à retrouver d’urgence !

Article publié dans le magazine Zoo n°75 (Janvier-Février)

Pour aller plus loin

Jeu-concours Le Triskel volé
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

Sans vraiment décevoir ses lecteurs les plus fidèles, Miguelanxo Prado s'est révélé beaucoup plus inspiré par ses deux albums précédents, Ardalen et Proies faciles ou encore Trait de craie que les éditions Casterman viennent tout juste de rééditer parallèlement à ce nouveau titre. Mais en fait, la dernière page tournée, on se rend compte que l'histoire n'est pas terminée, il devrait y avoir une suite à venir car initialement cet album devait s'intituler Le pacte de la léthargie et annoncé comme étant le tome 1. Futur diptyque, triptyque, (voire série ?), bizarre que le terme (à suivre) si familier à l'éditeur n'ait pas été mentionné en fin d'album.

Posté le 18/02/2020 à 19h27

note de la critique de rs44

l'aquarelle posée sur le dessin donne un excellent graphisme

Posté le 15/01/2020 à 10h51