ZOO

La soupe aux cailloux moelleux (Octobre 2019)

couverture de l'album La soupe aux cailloux moelleux

Éditeur : Les éditions des Elephants

Scénario : Alain Serge DzotapDessin : Irène Schoch

Genres : Aventure

Public : De 3 à 8 ans

Prix : 15.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Alain Serge Dzotap et Irène Schoch revisitent le célèbre conte La soupe aux cailloux, qui se cuisine ici à la sauce africaine pour le plaisir des papilles des petits lecteurs.

C’est la famine, Leuk-le-lièvre a faim et désespère de trouver à manger. Quand soudain il repère la maison de Bouki-l’hyène, réputée avare mais très gourmande. Leuk est un lièvre espiègle et à force de ruse, il parvient à emprunter le pot à cuire de Bouki pour y concocter une soupe aux cailloux moelleux. Bien intrigués par cette étrange recette, les habitants du village viennent voir ce qui se trame. Chacun ayant son mot à dire, les voilà qu’ils rajoutent chacun leur tour un petit ingrédient à cette fameuse soupe dont seul Leuk est supposé connaître la recette secrète ! Et quel régal !

Voici un conte populaire qui ne connaît pas de limite, depuis l’Europe jusqu’à l’Asie, en passant par l’Afrique. Dans cette version aux notes africaines, on ne trouve pas de poireau ou de navet mais des ignames ou de la poudre de baobab. Le léopard, la hyène et l’éléphant remplacent la poule, le mouton et le cochon. Mais les grands principes d’entraide, de partage et de solidarité sont bien les mêmes. La soupe n’est que meilleure si elle est faite ensemble. Le conte-randonnée se voit ponctué de petites comptines qui lui accordent un souffle tout en en marquant les différentes étapes.

Les illustrations accompagnent à merveille le texte. Les couleurs chaudes et douces, la faune et la flore, mais aussi chaque petit détail vestimentaire nous immergent dès les premières pages dans un village d’Afrique. Les animaux personnifiés aux contours anguleux sont très expressifs et participent pleinement au message de solidarité.

Grâce à une écriture dynamique et à des illustrations pleines de vie, les auteurs offrent un petit coup de peps à un grand classique qu’on ne se lasse pas de lire et de relire.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants