ZOO

A force de crier au lion (Mars 2020)

couverture de l'album A force de crier au lion

Éditeur : Little Urban

Scénario : Dave SkinnerDessin : Aurélie Guillerey

Genres : Récit de vie

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 13.74€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

À force de crier au lion, la petite Lucie va se faire avaler tout rond ! Une récriture pleine de fantaisie de la célèbre fable d’Ésope, dans laquelle le berger devient une fillette effrontée et le loup un félin affamé…

Lucie Lupin passe son temps à mentir et à jouer des tours vraiment vilains. Mais Lucie Lupin est si mignonne qu’on ne l’accuse jamais de rien. Qui pourrait bien la soupçonner, avec ses adorables fossettes et son joli petit nez ? Lucie Lupin ressemble, de loin, à la petite fille qu’on voudrait adopter. La bibliothécaire, le gardien, le serveur et même les pompiers vont tous se faire embobiner. Mais tout de même, cet énorme lion qui rôde, effraie et que personne n’arrive à retrouver... Cela ne semblerait-il pas un peu gros, tout compte fait ?

Alors quand Lucie se retrouve nez à nez avec le roi des animaux, pour de vrai, plus personne ne s’affole : l’histoire, on la connaît ! Et Lucie Lupin, toute mignonne qu’elle est, finira bel et bien dévorée ! La petite fille de ce joyeux album coloré, on l’a tous déjà rencontrée. Avant elle, il y avait ce petit garçon qui criait au loup, là-haut dans les forêts. Et entre eux deux, tout un tas d’enfants qui ont raconté de sacrés gros mensonges à leurs parents…

Dave Skinner, clairement inspiré par un fameux écrivain grec de l’Antiquité, réinvente la fable ancienne pour la transposer dans un univers moderne, peuplé de personnages plus volontiers familiers. Aurélie Guillerey l’illustre quant à elle avec tout autant de malice et d’ironie, glissant ses petites touches d’humour tout au long de ces 32 pages qu’on prend un grand plaisir à parcourir. Et dont la morale aidera à faire comprendre aux plus imaginatifs des enfants de ne point trop mentir... au risque de bien mal finir !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants