ZOO

Petit Renard (Septembre 2019)

couverture de l'album Petit Renard

Éditeur : Albin Michel

Scénario : Edward Van de VendelDessin : Marjie Tolman

Genres : Aventure

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 15.90€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Avec Petit Renard, Edward van de Vendel et Marije Tolman, signent un album atypique, et nous entraînent dans une magnifique aventure sensuelle et visuelle. Ils nous offrent une ode à la vie, à la nature, à toutes ces expériences qui nous font grandir.

Petit Renard déambule sur la crête, il saute, court, profite de la nature. Quand tout à coup son regard est attiré par deux papillons violets. Voilà Petit Renard qui part à leur poursuite. Mais soudain, il trébuche, tombe et sombre dans un rêve intense, dans lequel il revit les grands moments forts de sa vie. Mais où se rêve va t-il le mener ? Quel est ce petit garçon dont les cheveux sont de la même couleur que son pelage ? Alter ego ? Ange gardien ?

Après un prologue muet d’une dizaine de pages accompagnant les joyeuses déambulations de Petit Renard, le récit nous plonge sans attendre et avec une plume fluide et un rythme empli de musicalité dans les souvenirs de ce goupil. Il évoque avec douceur et poésie les moment forts de sa vie, l’intensité des émotions, la découverte de l’inconnu, les grandes étapes de l’apprentissage et la transmission des anciens. Voici une ode à la nature, à la rêverie. Un bel hommage à la folle créativité du cerveau pendant le sommeil.

Les illustrations portent la douceur et la poésie du texte. La mise en page dynamique oscille entre le format de l’album et la bande dessinée, alternant les illustrations sur fond blanc et les décors photographiques aux couleurs passées et saturées dans lesquelles s’insèrent des illustrations. Les dessins parviennent à transmettre toutes les émotions des personnages et transportent avec plaisir le lecteur dans une nature sereine et onirique.

Tout est possible dans les rêves... et dans la vie aussi. Voici ce que l’on retient à la lecture de Petit Renard.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants