ZOO

La mystérieuse affaire de styles (Août 2020)

couverture de l'album La mystérieuse affaire de styles

Éditeur : Paquet

Scénario : Agatha Christie, Romuald Gleyse, Patrick Larme, Jean-François Vivier

Collection : Agatha Christie

Genres : Polar / Thriller

Prix : 16.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

2.5

Voilà 100 ans que paraissait le premier roman d’Agatha Christie, La mystérieuse affaire de Styles, dans lequel le célèbre détective Poirot faisait son entrée. A travers ce roman, la virtuose du polar pose les bases de ce qui fera incontestablement son succès. Jean-François Vivier et Romuald Gleyse s’associent pour adapter cette sombre histoire de famille.


1917, le capitaine Hastings est invité à Style Courts, demeure familiale de son ami John Cavendish, aux côtés de quelques membres de sa famille. Hastings découvre alors une ambiance bien lourde au sein de la propriété. Emily, la mère de John s’est en effet remariée avec un certain Alfred Inglethorp, nullement apprécié. Quand celle-ci meurt empoisonnée, tous les soupçons pèsent évidemment sur son mari et les secrets commencent à se fissurer, surtout quand l’ami de Hastings, Hercule Poirot, entre en scène.

Il est vrai qu’il est difficile d’adapter un roman d’Agatha Christie tant la mécanique du récit est riche et complexe et fourmille de détails. Jean-François Vivier propose un scénario fluide et cohérent mais quelques maladresses font que cette adaptation n’est pas hautement fidèle. Le rythme est trop rapide et quelques raccourcis viennent malheureusement appauvrir l’histoire. Les auteurs ne parviennent pas à retranscrire l’ambiance lourde et suspicieuse qui imprègne le roman. Le ton manque d’une certaine profondeur s’éloignant ainsi du texte original.

Bien que le dessin à la ligne claire de Romuald Gleyse soit réussi, fin et précis, le lecteur ne retrouve pas l’ambiance pesante du roman. Poirot est trop dynamique, moderne et enjoué pour coller au personnage du récit. Les couleurs, vives et chatoyantes de Patrick Larme contribuent à créer une atmosphère joyeuse et légère à laquelle on ne s’attend pas en commençant une oeuvre d’Agatha Christie.

Malgré des défauts d’adaptation, cet album reste agréable à lire, comme un polar efficace qui se dévore d’une traite.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants