ZOO

Trait Portraits (Septembre 2019)

couverture de l'album Trait Portraits

Éditeur : Lohengrin

Scénario : Patrick BellierDessin : Jacques Terpant

Genres : Documentaire BD

Public : À partir de 16 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Trait Portraits contient 40 portraits brossés par Jacques Terpant. Ils dépeignent une superbe déclaration d'amour à la littérature qui construit l'homme et l'artiste...

Par l'évocation savante des quarante personnalités, des œuvres lues et appréciées, Patrick Bellier complète les images réalistes de Jacques Terpant. Il brosse le tableau mental autant que culturel de son ami dessinateur avec des textes denses. La lecture s'avère parfois ardue mais tout à fait instructive, les pages défilent et l'univers littéraire s'étoffe. C'est bien là une belle bibliographie offerte par un artisan de la BD. Quant au dessin, il transperce et vivifie l'évocation écrite de quelques vignettes avant de s’imposer page après pleine page : Céline, Yourcenar, Moebius, l’ami Chaland et trente-six autres sont croqués à l'encre et à la plume, à l'ancienne pourrait-on dire.

De la couleur au noir et blanc

Le travail en couleurs de Jacques Terpant, remarquable sur Messara s’affirma encore lorsqu’il entreprit l’adaptation des romans de Jean Raspail. Il enchaîne, inspiré, avec Capitaine perdu et ses magnifiques couleurs et atmosphères.

Jacques Terpant raconte la genèse de ce livre de portraits littéraires en noir et blanc : «Lorsque Bonifay me proposa un nouveau projet, je n’étais pas disponible. Parvenu à la conclusion de Capitaine Perdu, séduit par le scénario, une biographie de Louis Ferdinand Céline, j’entrepris de m’y associer. Ainsi le choix du lavis fut une évidence pour Le chien de Dieu. Lors de sa sortie, un libraire suisse me demanda la réalisation d’un ex-libris : je le réalisai à la plume. Une première ! Plus tard, un collectionneur passa commande pour un portrait d’une personnalité : second dessin à la plume. C’est ainsi que, fortuitement, je réalisai progressivement quelques portraits sans autre idée que la satisfaction de demandes ponctuelles, jusqu’au jour où advint l’ambition d’en faire « quelque chose ». Un ami bienveillant suggéra l’idée d’un livre... » Voilà, vous êtes prévenus. Découverte et émotions au rendez-vous.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants