ZOO

Animal'z

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.7 pour 5 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

Le

note de la critique

Transformations

La Terre vient de subir un dérèglement climatique brutal et généralisé qui a jeté toute la civilisation humaine dans une ère de souffrances, d’incertitude et de mort. Toutes les technologies disponibles ne sont que d’une aide très limitée face à la fureur de la nature. Il semblerait – mais comment en être sûr ? – que quelques coins de la planète son préservés. Pour y accéder, seule la voie maritime est envisageable. Plusieurs navires convergent d’ailleurs actuellement vers le détroit D17, passage qui permettrait de gagner une de ces Eldorados. Cet univers, Bilal nous [...]

note de la critique

Un groupe d'individus tente de survivre aux dérèglements climatiques terrestres, en essayant de rejoindre un lieu préservé des catastrophes. Un one-shot SF écolo de 100 pages, efficace et visuellement toujours envoûtant...

note de la critique

Dans un futur apocalyptique, et dans un contexte aquatique, des personnes se croisent dans un monde dévasté : ex-cobayes de laboratoire (aux sens sur développés), génie de la biologie, duellistes fous, cannibales féroces... L'art de Bilal est à son apogée. Ses dessins sont d'une précision et d'une noirceur incroyable : un trait de crayon rend lumineux un personnage d'une froideur hiératique une case avant. La colorisation en bleu et gris (allusion à l'élément aquatique?) est juste tranchée par quelques touches de rouge très vif. Le scénario est plus difficile à [...]

note de la critique

La planète est en danger, le climat est complètement déréglé, l'eau se fait rare. Au milieu de ce monde complexe et fantastique, une demi douzaine de personnages se croise, essayant de survivre dans ce paysage torturé qui sombre inexorablement !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants