ZOO

La nuit (Sara Villius) (Février 2020)

couverture de l'album La nuit (Sara Villius)

Éditeur : Cambourakis

Scénario : Sara VilliusDessin : Mari Kanstad Johnsen

Genres : Aventure

Public : De 3 à 8 ans

Prix : 14.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

4.0

La nuit est un monde bien mystérieux pour les jeunes enfants. Que se passe t-il dehors quand la nuit tombe, que le vent souffle et que la lumière disparaît ? Sara Villius et Mari Kanstad Johnson s’associent pour nous offrir une petite histoire qui nous plonge avec calme et douceur au coeur de la nuit pour l’appréhender sans plus en avoir peur.

Que se passe t-il quand la nuit arrive? Que font les animaux? Et la lune? Le lecteur, plongé au coeur de la nuit, suit tout au long du récit les aventures de quelques êtres nocturnes: un hibou, un renard, mais aussi une petite fille bien gourmande et son chien complice.

Immergé dès la couverture au coeur de la nuit noire, alors que le vent souffle très fort, le lecteur fera la rencontre d’animaux sauvages avant de se réfugier dans un endroit rassurant, à l’abri du vent et qui sent bon la myrtille. Le récit se construit sous forme de questions et de réponses, laissant toutefois le soin au lecteur d’apporter quelques fois lui-même ses réponses, stimulant ainsi à chaque page l’imagination. Sara Villius livre un récit poétique et apaisant comme un rêve éveillé, avant de finir bien au chaud sous la couette laissant le vent souffler dehors dans un « Schhh » qui nous berce.

Mari Kanstad Johnson a réussi à créer un univers apaisant et onirique malgré les couleurs sombres que viennent réhausser quelques touches de couleurs vives. Le lecteur parviendra même à sentir l’odeur de cette succulente tarte aux myrtilles coiffée d’une boule de glace. Les images viennent apporter des pistes de réponses aux questions posées par le texte éveillant la curiosité et la créativité des lecteurs.

Grâce à une tendre mise en abîme finale, La nuit prépare, avec douceur et gourmandise, à sombrer doucement dans le monde des rêves.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants