ZOO

Fukushima - Chronique d'un accident sans fin (Mars 2021)

couverture de l'album Fukushima  - Chronique d'un accident sans fin

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Bertrand Galic, Roger Vidal

Prix : 18.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Avec Fukushima, chronique d'un accident sans fin, Bertrand Galic et Roger Vidal touchent à l'essentiel : montrer que le plus important est parfois dans ce qui se joue après, que les faits en eux-mêmes. Cette BD raconte l'après-catastrophe nucléaire, à travers le vécu des employés et de leur directeur, Masao Yoshida. Elle est époustouflante de crédibilité.

Le 1er mars 2011, le Japon enregistre le plus gros séisme de son histoire. La principale conséquence, c'est la catastrophe nucléaire de Fukushima, aux relents de Tchernobyl... Il y a eu beaucoup d'écrits et d'images dans les médias. Mais on est loin de la vérité. En particulier sur les coulisses des jours d'après, quand les employés de la centrale ont dû faire front, orchestrés par leur directeur.



Fukushima, chronique d'un accident sans fin, porte bien son nom. Bertrand Galic, scénariste brestois, s'est appuyé sur le témoignage du directeur lors de son audition par une commission parlementaire à l'été 2011, quelques mois après l'accident. Il en tire un scénario au cordeau. Un récit haletant dans lequel son savoir-faire de scénariste, couplé à l'intensité de l'événement, nous entraîne dans les arcanes de la centrale dévastée. Ça coupe le souffle.

Au fil de la grosse centaines de planche, le dessinateur espagnol Roger Vidal a rempli haut la main la triple mission qui lui était imposée : une maîtrise de la technique pour croquer une centrale nucléaire sous toutes ses coutures, des personnages asiatiques réalistes et sans tomber dans la caricature, et une capacité à amener un maximum d'expressivité et d'émotion.

Le combo Galic/Vidal fonctionne à merveille. Ils ont cet art de pointer les détails qui font les grands mouvements. Comme la présence de ce cartouche, indiquant la date et l'heure, et qui se fait de plus en plus présent au fil du déroulement des événements. Il en va des détails comme de l'ensemble : ici, ils sont d'une réussite sans appel.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants