ZOO

Roule, Ginette ! (Janvier 2021)

couverture de l'album Roule, Ginette !

Éditeur : La ville brûle

Scénario : Anne DoryDessin : Mirion Malle

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

S'amusant à détourner le conte traditionnel russe Koloblok, mieux connu en France sous le nom de Roule galette, Anne Dory et Mirion Malle nous livrent un récit féministe original. Leur point de départ? Un ras-le-bol : et si la vieille disait NON? Et si la galette parvenait à s'enfuir et à échapper à ses prédateurs?

L'histoire commence dans une forêt, dans la maison d'une vieille et d'un vieux. La vieille trime pendant que le vieux se repose. Soudain, il a envie d'une galette, il ordonne donc à la vieille de la lui faire en ramassant les grains de blé qu'elle trouvera en balayant le grenier. Mais une fois la galette faite, celle-ci est trop chaude à son goût, il lui intime donc de la faire refroidir à la fenêtre. Cette histoire ne vous rappelle-t-elle pas quelque chose? Mais imaginez maintenant que, par un événement extraordinaire, la vieille se transforme en galette et commence à rouler à travers la forêt...

Détournant et dépoussiérant le conte russe, Anne Dory nous livre une version éco-féministe forte. Son héroïne, une vieille dame aux cheveux blancs, lutte contre les codes du patriarcat pour gagner sa liberté et vivre sa vie comme elle l'entend, au sein d'une maison de femmes, à l'image de celle des Babayagas de Montreuil, loin de tout ordre et autres injonctions. Les codes du conte classique sont toujours là, telle la chanson (à quelques vers près!), le rythme randonné ou encore les animaux, conférant au récit une bonne dynamique de lecture, et ce, malgré des propos parfois un peu appuyés.

Les belles illustrations de Mirion Malle apportent douceur et poésie. Les personnages, quant à eux, vifs et très expressifs, notamment la galette, ajoutent une agréable touche d'humour.

Célébrant la liberté et la sororité, Roule Ginette! est une belle ode aux femmes et à la vie. À lire sans modération.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants