ZOO

Non-retour - Algérie, juillet 1962 (Avril 2021)

couverture de l'album Non-retour  - Algérie, juillet 1962

Éditeur : Dargaud

Scénario : Patrick Jusseaume, Olivier Mangin, Jean-laurent TrucColoriste : Albertine Ralenti

Genres : Historique

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Quand un membre de l’équipe du journal sort un album en tant qu’auteur, l’exercice critique est plus difficile. Il est donc temps de parler de Non-retour, scénarisé par notre ami Jean-Laurent Truc et dessiné par Olivier Mangin, chez Dargaud. Un album avec de sacrées histoires à raconter, vous allez voir.

Juillet 1962. Les accords d’Evian ont abouti à l’indépendance de l’Algérie. Les colons ou descendants de colons doivent choisir : rester malgré les risques ou rejoindre une France métropolitaine dont ils ne connaissent souvent rien. Sur l’aéroport de Colomb-Béchar, un groupe se prépare à prendre un vol en aller simple pour Marignane. Mais le vol sera loin d’être une partie de plaisir.

Une histoire vraie

Cette histoire, c’est en grande partie celle de son scénariste. Jean-Laurent Truc a connu ce voyage en avion que tout le monde pensait perdu en mer. Cette fuite pressante pour échapper aux des exactions des populations locales, et aux représailles pour le simple fait de ne pas être dans le bon camp. Le journaliste s’est appuyé sur ses souvenirs qu’il a romancés pour apporter ce souffle d’aventure qui imprègne les classiques de la BD franco-belge qu’il aime tant.

Très jeune, Jean-Laurent est déjà un grand fan de BD

Très jeune, Jean-Laurent est déjà un grand fan de BD © Dargaud

Une histoire qui en rajoute pour le plaisir

Car non, la réalité ne fait pas toujours une bonne histoire à elle toute seule. Alors le scénariste y a ajouté des personnages hauts en couleur, un affrontement en plein vol entre un espion et un flic qui le pourchasse et tant d’autres petites situations épineuses.

Ce mélange s’avère dosé avec un équilibre très juste. On apprécie autant d’en apprendre plus sur les conditions de départ des «pieds-noirs» d’Algérie. Que ce soient les figures romanesques ou au contraire, les gens du peuple. Et la tension s’avère permanente au décollage de l’appareil, entre menace «terroriste» et pression d’une guerre qui ne dit pas son nom, mais qui se termine dans la peur pour ceux qui fuient. Donc l’exercice est parfaitement accompli.

Une histoire d'Algérie indépendante

Une histoire d'Algérie indépendante © Dargaud


Mais une histoire qui a encore une histoire

Car ce projet, c’était celui partagé par Jean-Laurent Truc et Patrick Jusseaume, dessinateur notamment du Triangle secret. C’était lui qui a poussé le journaliste à mettre en scène l’histoire de sa famille. C’était lui qui avait commencé le découpage de l’album. Mais l’artiste est décédé pendant le travail préparatoire. Il a fallu donc surmonter la tristesse pour donner vie à ce projet. Olivier Mangin a pris la relève, avec son style, mais surtout avec succès.

Il offre à cet album ce parfum de classicisme qui lui permet de cacher avec pudeur que, sous ses atours de BD de genre, se cache une profonde humanité.

Pour aller plus loin

Anecdotes

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants