ZOO

La voie de Calliopée (Avril 2021)

couverture de l'album La voie de Calliopée

Éditeur : 6 Pieds Sous Terre

Scénario : Paul Burckel, Alexandre de Moté

Collection : Plantigrade

Prix : 18.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Envie d’une œuvre réjouissante, engagée, provocante et à l’humour sale gosse? La voie de Calliopée, d’Alexandre de Mote et Paul Burckel chez 6 pieds sous Terre, est donc fait pour vous. Une pochade sacrilège sur les liens entre l’art, le pouvoir et la religion, qui a toutes les chances de vous donner le sourire tout en vous faisant réfléchir.

Agaric, maître des pierres, est un illustre artiste qui taille des idoles comme personne. C’est le meilleur. Bon, c’est le plus vieux, il n’a pas de concurrent, mais tout le monde est content de son travail. Dont son roi, qui lui lance un défi. Lui créer une idole bateau en marbre, pour naviguer vers les dieux. Une proposition qu’Agaric ne peut pas refuser, mais qu’il ne peut pas non plus satisfaire. Alors comment s’en sortir?

L'histoire d'un sculpteur perdu dans ses doutes

L'histoire d'un sculpteur perdu dans ses doutes
© 6 pieds sous Terre


Alexandre Astier de cette tête!


Le scénariste Alexandre de Moté serait-il un fan de Kaamelott? Au vu de cet album, on pourrait penser que oui, tant il semble emprunter à un autre Alexandre, Astier de son nom, les mêmes principes dans un tout autre contexte.
À savoir, un langage moderne, des références qui le sont tout autant, des sujets très contemporains, un humour tranchant, le tout au service d’un univers placé cette fois dans l’antiquité la plus haute, à la limite de l’âge de pierre.

C’est la Grèce qui est ici le cadre de l’aventure. Agaric est un maître aux méthodes brutales, totalement égocentrique, pas pédagogue pour deux sous, mais plutôt brillant. Il se voit mis dans les pattes un groupe d’enfants destinés à lui servir d’assistant ainsi qu’une épouse dont il n’avait que peu à faire. Mais une femme qui va l’amener à casser sa vision patriarcale de l’art, en faisant preuve d’audace et d’esprit à l’égal d’un homme. Un récit très politique donc, mais qui passe par de telles outrances comiques qu’on ne les voit pas passer.

Le roi offre à Agaric un grand bloc de marbre

Le roi offre à Agaric un grand bloc de marbre
© 6 pieds sous Terre


Un dessin entre réalisme et grotesque


De son côté, Paul Burckel livre une prestation graphique idéalement adaptée à cet univers. Par le dessin comme par la couleur, il développe une narration très fluide, qui évolue en permanence sur un fil entre réalisme de l’environnement et grandiloquence des mouvements ou des expressions de visage. L’humour visuel fusionne avec celui des situations et celui des dialogues pour une proposition en parfaite cohérence.

Cruel et drôle, plongé dans le passé et très contemporain, La voie de Calliopée est un album qui pourrait passer inaperçu chez un petit éditeur comme 6 pieds sous Terre, mais qui constitue pourtant une véritable pépite qui régalera les lecteurs qui oseront cette découverte.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants