ZOO

Alpha Flight (L'Intégrale) 1978-1984 (Mars 2021)

couverture de l'album Alpha Flight (L'Intégrale) 1978-1984

Éditeur : Panini Comics

Scénario : John Byrne, Chris ClaremontDessin : John Byrne, Steve Ditko

Collection : Marvel Comics

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

En 1978, au détour d’un épisode des X-Men, apparaît pour la première fois un personnage aux couleurs du Canada, Vindicator. On comprend très vite qu’il est lié au passé de Wolverine, la vedette du groupe, qu’il travaille pour son gouvernement et qu’il est censé ramener le mutant griffu avec lui. Le public en demande tout de suite beaucoup plus.

Dans un paysage Marvel principalement occupé par une population super-héroïque américaine, les X-Men font figure d’exception, par la dimension multiculturelle de ses membres, au milieu des années 70. Chris Claremont n’hésitant d’ailleurs pas à s’en servir pour nourrir ses diverses intrigues, comme c’est d’ailleurs le cas avec cette nouvelle création, initialement lancée pour donner un peu de profondeur au passif de Wolverine, l’énigmatique mutant dont la popularité bat son plein.


Les héros canadiens à la rescousse

Les héros canadiens à la rescousse
© Panini Comics

Toutefois, qu’il s’agisse de Vindicator ou de son groupe, les Alpha Flight, qui arrive un peu plus tard, ils vont très vite marquer l’esprit des lecteurs qui voient dans ces outsiders des personnages plein de potentiel, à surveiller ! D’autant que l’on ne connait pas grand-chose sur eux, sur l’organisation gouvernementale qu’ils représentent, le Département H, de leur lien avec le X-Man… Progressivement, les auteurs étoffent cette matière intrigante, font revenir les canadiens à deux autres reprises et sèment suffisamment d’éléments pour donner envie à l’éditeur de lancer, trois ans plus tard, une série consacrée à l’équipe!


Les premières apparitions de l'équipe dans la série Uncanny X-Men

Les premières apparitions de l'équipe dans la série Uncanny X-Men
© Panini Comics

John Byrne, co-créateur de ces nouveaux héros, est alors au sommet de sa carrière. Il gère à l’époque, la destinée des Fantastic Four, mais sa rapidité d’exécution lui permet d’animer deux séries en même temps, il accepte donc de prendre en main les Alpha Flight, malgré le fait qu’il n’est à priori pas convaincu par leur potentiel en tant qu’équipe. Très vite, il va développer des intrigues individuelles qui vont lui permettre d’approfondir le passif de chaque membre, sa psychologie et les traumas qui les troublent, comme la schizophrénie d'Aurora, la véritable nature surnaturelle de Harfang, l'insécurité de Hudson… Mais Byrne insiste beaucoup sur l’aspect dysfonctionnelle de ce groupe qui doit maintenant apprendre à se reconstruire derrière des enjeux qu'on a encore du mal à bien cerner! Et si le scénariste dessinateur peine à lancer une grande saga, il nous offre des épisodes qui interpellent par leur profondeur.

On reste néanmoins dans un volume introductif qui donne très envie de lire la suite.

C’est un vrai plaisir de retrouver le magnifique dessin de John Byrne, très dynamique et efficace. Du très bon comics 80’s, très conseillé aux amateurs!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants