ZOO

Le journal de Célia - Infirmière au temps du Covid, et autres récits (Mai 2021)

couverture de l'album Le journal de Célia  - Infirmière au temps du Covid, et autres récits

Éditeur : Vuibert

Scénario : Celia, Mademoiselle Caroline

Prix : 14.90€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.0

Des tranches de vie d’une infirmière aimant son métier, mais lucide sur les dysfonctionnements de l’hôpital. Célia nous révèle l’envers du décor, éprouvant en temps de Covid. Un récit vivant même si la mort est parfois au rendez-vous.

Célia, co-autrice de l’ouvrage et personnage principal, n’est pas devenue infirmière par hasard. Elle a une réelle empathie pour ses malades, qu’il s’agisse d’enfants ou de personnes âgées. Elle nous raconte sans fard et parfois avec humour son parcours, depuis ses débuts jusqu’à la crise de la Covid-19 et ses conséquences sur son travail, mais aussi sur l’organisation de la vie à l’hôpital. De la vie ou de la mort. Car cette dernière fait alors d’autant plus partie de son quotidien. Il y a des séquences très fortes (Martin…). On sent le vécu.


Ce petit livre se lit aisément même si certains passages sont durs

Ce petit livre se lit aisément même si certains passages sont durs
© Vuibert, éditions 2021

Cela dit, Le journal de Célia ne sombre pas dans le pathos. Ce petit livre se lit aisément, même si certains passages sont durs (je repense à Martin…) ou parfois un peu didactiques (vous connaîtrez par exemple les six techniques pour mettre sous oxygène un patient !). Le récit est alerte, on sourit aussi, on est touché, et on referme l’ouvrage avec le sentiment de mieux comprendre la vie du personnel de santé dans les hôpitaux. Et on admire le courage de Célia. Ce métier nécessite assurément d’avoir la vocation, pour ne pas sombrer dans le cynisme ou la déprime… De la pugnacité est aussi nécessaire pour lutter contre le manque de moyens, la bureaucratie et bien d’autres maux.

Quant au dessin de Mademoiselle Caroline, certes il n’impressionne pas mais il est mis avec efficacité au service du récit, un peu comme si nous lisions un blog BD. Le journal de Célia a d’ailleurs été d’abord publié sous formes de notes sur Instagram. Pour l’anecdote, la dessinatrice connaissait Célia avant car toutes deux jouent au rugby ensemble. Elle a mis en images ce que lui racontait son amie, au quotidien bouleversé par l’épidémie.

A lire, donc. Pour aborder, différemment que via les reportages télévisés, le milieu hospitalier et la Covid-19. Et pour se convaincre, pour celles et ceux qui hésitent encore, de l’importance de se faire vacciner.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants