ZOO

#J'accuse (Septembre 2021)

couverture de l'album #J'accuse

Éditeur : Delcourt

Scénario : Jean DytarDessin : Jean Dytar

Collection : Mirages

Genres : Historique

Prix : 29.95€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Jalon essentiel dans la construction politique française et terreau de clivages sociétaux… vous aurez reconnu l’affaire Dreyfus (1894-1906). Cette évocation méthodique se révèle palpitante.


Frère du capitaine déchu, Mathieu Dreyfus se confie. Il témoigne de ce qu’ont ressenti et pensé ceux qui ont appris l’arrestation et la mise au secret de l’officier. Tandis que les doutes apparaissent peu à peu quant au bien-fondé de l’accusation portée sur Dreyfus, de nombreux protagonistes s’expriment. Et la presse s’affirme. Qu’elle soit nationaliste et antisémite, ou au contraire, favorable à une enquête sérieuse et, par conséquent, qualifiée de « dreyfusarde », elle s’impose. Ainsi, les journaux s’affichent comme les porte-paroles des passions et de l’idéologie autant que de l’éthique, du droit et de valeurs humanistes.

L'enchantement

Voilà ce que produit la lecture des premières pages de cet ouvrage. Le sujet, grave, capte la vigilance du lecteur, citoyen redoutant l’abus d’autorité et révulsé par l’injustice. D’un choix audacieux, Jean Dytar transforme le sujet historique en « actualité » que le lecteur de BD, habitué au format du médium trouve soudainement revisité, il se parcourt comme on surfe sur Internet.


Ici, la page imprimée devient une capture d’écran d’ordinateur connecté à un flux continu de données d’archives, avec barre d’adresse (les sources historiques), les codes des réseaux sociaux (« like », nombre decommentaires, de followers) et parfois un anachronisme taquin prétendant que l’image arrêtée est celle d’une vidéo mise en pause, sur le point d’être lancée.

Nul artifice dans ce formalisme

Ce formalisme est en fait essentiel : coupures de journaux, discours ou biographies, portraits des protagonistes qu’un choix graphique «type hachures gravure» unifie… Tout ici vivifie la compilation des sources. Loin d’être rébarbative, l’Histoire s’égraine dans une continuité chronologique passionnante et implacable.

Se permettant la création fantaisiste de titres de journaux, l’auteur bâtit l’ensemble du récit sur une documentation considérable dont les sources, citées en fin d’ouvrage, attestent du sérieux de l’intention. À découvrir absolument!

Pour aller plus loin

ZOO 82
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants