ZOO

Friedrich Müller

couverture de l'album Friedrich Müller

Éditeur : Phileas

Scénario : Espé, Marc Levy, Sylvain RunbergColoriste : Degreff

Genres : Polar / Thriller

Prix : 15.90€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Friedrich Müller

L'Agence des Invisibles, menée par Norman Cooper et son ami Kuma Takara, retrouve la trace de personnes disparues au cours des grands conflits, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu'à nos jours, et reconstitue le déroulement des derniers jours de leur vie ainsi que les circonstances de leur disparition. Comment ne pas vouloir découvrir l'histoire d'un parent proche, quelle famille peut prétendre ne pas connaitre de zones d'ombre, ne pas avoir de secrets ou d'arrangements avec la vérité ? Qui peut être certain de connaitre vraiment l'histoire des siens ? Julia Müller débarque à New York pour savoir ce qui est arrivé à son père, Friedrich Müller, navigateur dans la Luftwaffe disparu avec son bombardier en 1941. L'Agence des Invisibles est réputée comme la meilleure quand il s'agit de retrouver des personnes disparues.


A la mémoire des disparus...

Installé à New York, un groupe hétéroclite d’enquêteurs s’ingénie à extraire du passé tous les secrets des disparitions survenues lors de grands conflits. Voici l’Agence des invisibles que nous présentent à partir du 16 septembre Marc Levy, Sylvain Runberg et Espé.

C’était la guerre, n’importe quelle guerre contemporaine, et pour des raisons demeurées inconnues, ils ne sont jamais rentrés.Plus cruelle que l’annonce d’un décès, une disparition préserve un espoir généralement vain. Il censure toute conclusion et interdit le deuil. C’est sur cet indéniable constat inspiré de sa propre histoire familiale que Marc Levy imagine une série policière initialement destinée à la télévision, mais qu’il réserve finalement à un médium qu’il considère comme plus riche et plus ouvert : la bande dessinée.

Enquête 1

Cette enquête nous plonge en 1941, en plein blitz, lorsqu’un bombardier de la Luftwaffe s’évapore non loin d’un village du Devon en Angleterre. Plus de 70 ans plus tard, la fille du pilote allemand de ce Heinkel 111 souhaite qu’enfin la lumière soit faite sur cette disparition. C’est donc tout naturellement qu’elle missionne l’Agence des invisibles...

Avec Sylvain Runberg, Marc Levy modélise un contexte, une agence internationale de détectives, et développe dès le premier épisode un ensemble impressionnant de personnages aux profils singuliers. C’est Espé, déjà dessinateur de l’adaptation BD de son roman Sept jours pour une éternité, qui met en images le scénario original d’une série se présentant comme ces feuilletons des années 80/90 dans lesquels chaque chapitre raconte une histoire complète tandis qu’en arrière-plan se construit un contexte beaucoup plus étendu.

Les enquêteurs sont installés à New-York

Les enquêteurs sont installés à New-York © Philéas 2021, LevyRunbergEspé

Un trio d'auteurs de talent

Au-delà de la réjouissante dimension traditionnelle de cette pure création franco-belge, le trio d’auteurs ajuste avec talent une narration dramatique circonstancielle servie par un découpage dynamique et efficace. Il en résulte une œuvre résolument moderne, un roman policier graphique comme on les aime. Et pour ne rien gâcher, le thème central de la série nous oblige à nous interroger sur l’importance du passé, l’importance de notre mémoire, mais également l’importance des mythes familiaux qui se construisent sur des secrets bien gardés. Comme aime à le souligner Marc Levy, le temps déforme parfois ces histoires et dès lors «un héros peut devenir un salaud et un salaud peut se transformer en héros »


Article publié dans le Mag ZOO N°83 Septembre-Octobre 2021


Les 4 actualités autour de l'album Friedrich Müller

Toutes les actualités
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants