ZOO

Severiano de Heredia - Elu de la République (Septembre 2021)

couverture de l'album Severiano de Heredia  - Elu de la République

Éditeur : Passés Composés

Scénario : Isabelle Dethan, Antoine OzanamColoriste : Pepitom, Bastien Bazar, Aloïs Vanderf

Collection : BIOPIC

Genres : Historique

Prix : 14.90€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0
Ce portrait historique permet de découvrir la vie de Sévériano de Hérédia, un métis né à Cuba installé à Paris, tour à tour critique littéraire, journaliste et homme politique français.
Il est de ces destins fascinants au parcours incroyable. Celui de Sévériano de Hérédia, premier homme de couleur devenu président du conseil municipal de Paris à la fin du XIXe siècle en fait incontestablement partie. S’il fut également député et même ministre, la vie de ce métis, adopté par une famille de propriétaires terriens à Cuba, ancien élève au lycée Louis-le-Grand mérite avant tout d’être connue pour ses idées et pour ses idéaux. Il fut pourtant oublié injustement.

À Paris, seule une bien modeste rue – non loin des locaux de Zoo –rend hommage à ce grand homme. Sévériano de Hérédia, Élu de la République par est le portrait d’un idéaliste en avance sur son temps. Les deux auteurs montrent un politique engagé, désireux de changer la France, son pays d’adoption, le pays qu’il aimait par-dessus tout. Il fut ainsi des combats pour l’émancipation des femmes, pour la défense de la laïcité à l’école, pour les droits des organisations syndicales, contre le travail des enfants... L’ouvrage retrace les engagements de cet homme, sans aucun doute sincère, mais plein de contradictions; lui, le mulâtre, qui conserva ses champs de canne à sucre exploités par des esclaves; lui le bourgeois, qui promut de nouveaux droits pour les ouvriers parisiens.

UN PRÉCURSEUR

Cette BD révèle l’homme derrière le politique. Elle tient plus du livre biographique que de l’histoire dessinée. Apparaît alors un personnage qui malgré les obstacles, les échecs et les doutes, va toujours de l’avant. Après sa carrière politique, il participa même au lancement des premières voitures électriques (nous sommes alors au début du XXe siècle) avec l’ingénieur Louis Antoine Kriéger. Avec de très beaux dessins, dont les traits ne sont pas sans rappeler le style Belle Époque, Sévériano de Hérédiase lit d’une traite. On peut cependant regretter un survol un peu rapide de périodes politiquement intenses et des grands débats de la IIIe République. Peut-être Sévériano de Hérédia a-t-il eu une vie trop riche et trop dense (bien que méconnue) pour un seul ouvrage...



Article publié dans le Mag ZOO N°83 Septembre-Octobre 2021
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

Une lecture des plus agréables à la rencontre de Sévériano de Hérédia, premier homme de couleur élu de la république, en tant que conseiller à la mairie de Paris, mais également ministre des Travaux Publics. A la vue cependant de la richesse de l'histoire de cet homme, nous faire découvrir sa vie en 54 pages est quelque peu réducteur... faiant que nous sautons trop rapidement des moments de sa vie, rendant également difficile de s'attacher au personnage.... et c'est bien dommage.

A noter que cet album est le premier des éditeurs Passés Composés. Ainsi s'il y a des choses à améliorer, ce premier livre est prometteur pour la suite de cette jeune maison d'édition.

Posté le 04/09/2021 à 20h01