ZOO

Taxi ! - Récits depuis la banquette arrière (Septembre 2021)

couverture de l'album Taxi !  - Récits depuis la banquette arrière

Éditeur : La Boîte à Bulles

Scénario : Aimée de JonghDessin : Aimée de JonghTraducteur : Daniel Cunin

Genres : Roman Graphique

Prix : 17.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

A partir de quatre trajets en taxi, Aimée de Jongh construit un récit mosaïque mettant en avant les bienfaits de créer un pont entre deux personnes, le temps d’un bref échange. En prime, on peut même réfléchir sur les choses de la vie.

Aimée de Jongh est une autrice de bande dessinée néerlandaise, avec des origines indonésiennes. Dans les années 2010, elle est amenée à prendre le taxi, acte banal s’il en est, et nous en parle dans une bande dessinée intitulée Taxi ! Récits depuis la banquette arrière. Rien de très exaltant à première vue. Mais il ne faut pas se fier aux apparences...

Aimée de Jongh nous fait suivre dans son récit quatre courses de taxi en parallèle, deux en Amérique, à Los Angeles et à Washington DC, une en Asie, à Jakarta (en Indonésie, donc) et une en Europe, à Paris (moins dépaysante pour le lecteur français). L’occasion à chaque fois de découvrir une mini-tranche de vie. Un peu de la vie d’Aimée, un peu de celle des chauffeurs. Mais aussi l’occasion de mettre en avant la relation, éphémère, qui se tisse à chaque fois le temps du trajet. De ces non-événements l’autrice construit par petites touches un ensemble cohérent et optimiste sur la communication entre humains de différents horizons.


Aimée de Jongh nous fait suivre dans son récit une course en taxi à Paris

Aimée de Jongh nous fait suivre dans son récit une course en taxi à Paris
© La boîte à bulles, éditions 2021


Le dessin d’Aimée de Jongh est au service du récit, sans fioritures, expressif, en noir et blanc. C’est agréable à lire, il manque peut-être un peu de densité à première vue, et on risque de vite oublier les petites histoires qui nous sont narrées ici, si la lecture n’est pas attentive. Comme on oublie sans doute les trajets que l’on a soi-même effectués en taxi. Mais le lecteur passe un bon moment avec ces scénettes d’une apparente banalité qui ont un parfum d’authenticité, et qui ne sont pas exemptes d’humour.


Le dessin d’Aimée de Jongh est expressif, en noir et blanc

Le dessin d’Aimée de Jongh est expressif, en noir et blanc
© La boîte à bulles, éditions 2021


De plus, les thématiques abordées ne sont pas si innocentes qu’elles en ont l’air. Perdre son père, être issu de deux cultures, se reconstruire suite à un traumatisme, aller au-delà des archétypes associés à une nation, avoir le droit de ne pas toujours être en forme, lutter contre la solitude... voire disserter sur la concurrence des Uber ! Des idées de conversation pour la prochaine fois où vous prendrez un taxi ?

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants