ZOO

Le phare (Juin 2021)

couverture de l'album Le phare

Éditeur : Les éditions des Elephants

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

La beauté des flots, le bruit des vagues qui s'éclatent contre les rochers, la cloche qui sonne par temps de brume, la vie solitaire au milieu de l'océan, c'est tout cela que nous raconte Le Phare et bien plus encore. Sublimé par ses magnifiques peintures, Sophie Blackall nous offre un album envoûtant.

Au milieu d'un océan, un phare se dresse sur une toute petite île. Un gardien y vit et veille jour et nuit sur les navires de passage. Les jours passent, se ressemblent tout en étant à la fois bien différents. Sophie Blackall nous donne à voir son travail quotidien: nettoyer, remplir la lampe à huile, couper la mèche, remonter le mécanisme de la lampe. On y découvre la solitude, l'isolement et la vie en reclus. Seuls quelques baleines, quelques marins échoués ou encore les bateaux de ravitaillement viennent perturber cette vie si bien réglée.

Grâce à un rythme doux l'autrice nous embarque dans les derniers jours d'habitations de ce phare, au gré des tempêtes et du beau temps, des nuits noires et des jours brumeux. On suit la vie quotidienne de cette petite famille qui s'agrandit. Le texte simple prend par moments des airs chantants comme un écho dans le vent, marquant ainsi des pauses dans la lecture. Sophie Blackall s'est énormément documentée pour réaliser cet ouvrage et cela se ressent.


L'autrice nous embarque dans les derniers jours d'habitations de ce phare au gré des tempêtes

L'autrice nous embarque dans la vie du gardien de phare au gré des tempêtes
© Les éditions des Eléphants, éditions 2021

Les planches de cet album alternent entre des vues de paysages dans lesquelles le phare se dresse de toute sa hauteur au sommet du rocher de l'île, paysages changeant au fil des saisons et des caprices de la nature, et d'autres plans détaillant l'intérieur du phare. Les couleurs douces et apaisantes nous enveloppent dans une sorte de cocon isolé du reste du monde. La mise en page du texte s'amuse avec les illustrations, épousant par moments les contours et la composition de ces derniers.

Contemplatif et apaisant, Le phare nous apprend autant qu'il nous enchante.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants