ZOO

Faune - Contes grivois et autres diableries (Novembre 2021)

couverture de l'album Faune - Contes grivois et autres diableries

Éditeur : Kennes Éditions

Scénario : Maryse CharlesDessin : Jean-François Charles

Collection : Bande dessinée

Prix : 32.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Un beau livre sur le faune, mixant illustrations teintées de sensualité, pages de BD et textes, l’occasion pour les Charles de déployer une fois de plus leur talent dans une ode érotique au monde pastoral dont notre société s’est éloignée.

Quel bel objet nous est proposé ici ! On dirait un vieux grimoire en cuir, aux enluminures dorées à l’or fin. Et les auteurs, les époux Jean-François Charles et Maryse Charles, ont été généreux dans son contenu. Ils nous proposent six contes gentiment grivois narrés dans une langue délicieusement moyenâgeuse.

Le fil rouge est un petit groupe faisant un pèlerinage pour expier ses péchés. C’est l’hiver et la route est longue. Un soir, à l’étape, ils décident de conter à tour de rôle une histoire. Le besoin de légèreté se fait sentir et les ébats d’un faune bien membré seront le point commun des six récits que vont partager un laboureur sourd-muet, un chevalier rentrant de Terre Sainte, un vieux mercier qui a souvent commis le péché de chair, un peintre vaniteux, un collecteur d’impôts intransigeant et une jeune veuve qui espère trouver un époux.

Faune : contes grivois et autres diableries

Faune : contes grivois et autres diableries
© Kennes, 2022

Pour chaque protagoniste, les auteurs nous offrent une illustration pleine page avec son portrait, une page de texte, mis en valeur par des enluminures coquines inspirées par l’iconographie du Moyen-Age, puis une page de BD nous amenant à comprendre les motivations du narrateur pour le pèlerinage, l’histoire contée sous forme de superbes illustrations et parfois une nouvelle page de BD pour clore le récit.

Les histoires sont simples, entre fabliau et conte coquin. Si les scènes sont explicites, elles restent d’un érotisme de bon aloi. Et le style sensuel et doux de Jean-François Charles offre assurément un gage de qualité. Une sérénité se dégage de l’ouvrage, par la proximité avec la nature, la vie simple, sans fioritures ni technologie ni désherbant faisant disparaître la vie de nos campagnes. La liberté et les plaisirs de la vie sont ici célébrés pour notre plus grand plaisir.

A lire et à relire, car le livre fourmille de détails sur lesquels on aimera s’attarder en le feuilletant à nouveau, au gré de ses envies.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants