ZOO

Dérives (Mars 2022)

couverture de l'album Dérives

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Alexis BacciDessin : Alexis Bacci, AndreasColoriste : Andreas

Genres : Fantastique, Roman Graphique

Prix : 29.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

5.0

Dessin

2.5

Alexis Bacci nous partage la vie peu ordinaire des ama, ces femmes japonaises pêchant nues en apnée. Il donne une dimension très prenante au récit avec un trésor maudit, des rivalités entre femmes ainsi qu’un secret étrange et sensuel.

Cet album fait partie de ceux dont le graphisme n’est pas forcément la clé d’entrée. Mais il ne faut pas laisser se rebuter. Car le trait est malgré tout très sûr et il sert finalement bien le propos. Et ce dernier vaut vraiment le détour.

Alexis Bacci est à la fois scénariste et dessinateur de Dérives. Ce récit porte sur les ama, ces femmes japonaises qui plongent profond en apnée pour rapporter des poissons. Le fait qu’elles plongent seins nus a sans doute contribué à leur notoriété. Toutefois, on est loin des Femen car pas de revendications mais plutôt une tradition. Qui se perd, car les ama sont de moins nombreuses et de plus en plus âgées. Ce que nous explique entre autres la première partie du livre, orientée docu-fiction. Un journaliste en plein divorce et son stagiaire viennent dans un village côtier rencontrer un groupe de ama pour en faire un article. Prétexte pour Baci d’expliquer qui sont ces plongeuses. Intéressant, mais il manquerait quelque chose si l’auteur s’était contenté de cette approche documentaire.

Dérives

Dérives
© Glénat, 2022

Ce n’est pas le cas, car il bifurque ensuite vers une tonalité plus fantastique, d’abord avec des rêves ou hallucinations (à moins que ce soit la réalité ?) du journaliste, le soir dans l’hôtel du village côtier. Lui fait-on prendre des substances hallucinogènes ? De plus, les ama lui content les histoires les plus marquantes de leur carrière : un trésor nazi coulé tout près et ses malédictions, des rivalités entre ama quand elles étaient jeunes, la chance surprenante à la pêche d’une d’entre elles et son attitude mystérieuse, puis sa disparition. On flirte parfois avec un érotisme étrange, inspiré par une thématique exploitée entre autres par Hokusai.

Le journaliste trouvera la clé de ces histoires du passé, ce qui l’aidera peut-être à faire le point sur sa vie personnelle. On referme l’ouvrage en se disant qu’on a lu une belle histoire, racontée de manière très fluide.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants