ZOO

L'Année Zéro (Mars 2022)

couverture de l'album L'Année Zéro

Éditeur : Editions Anspach

Scénario : Frenk MeeuwsenDessin : Frenk Meeuwsen

Prix : 27.50€

ma collection
mes souhaits

Un vibrant témoignage sur la paternité naissante !

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

La belle autobiographie d’un jeune père en BD. C’est ce que propose l’auteur néerlandais Frenk Meeuwsen dans son épais roman graphique. Il y raconte comment il a été traversé par des sentiments contradictoires avant de ressentir l’envie de devenir papa. Le propos est juste, sans fard, à l’image d’un dessin expressif.

Frenkel et Zaza s’aiment comme des fous. Si bien que, lorsqu’il lui annonce qu’il ne veut pas d’enfant, elle n’en fait pas un fromage. Grand bien lui en fasse, car son mâle barbu et pétri de bons sentiments va finalement changer d’avis et se laisser tenter par la paternité. Il ne se doute pas encore de ce que cela implique, mais compte bien croquer à pleines dents ce nouveau statut et cette nouvelle vie à trois.

Ce roman graphique de l’auteur néerlandais Frenk Meeuwsen sent le vécu à plein nez. De nombreux livres abordent la maternité, mais assez peu s’interrogent sur les sentiments éprouvés par le futur papa lorsque la machine à procréer est lancée. C’est tout cela qu’interroge le Hollandais au fil d’une bande dessinée pleine de bienveillance et pavée de bonnes intentions envers le lecteur.

Le choix, la procréation, la grossesse et l’arrivée du bébé : c’est tout ce que donne à voir L’année zéro. Une année à blanc, pour se muscler l’esprit, la patience, l’humilité… dans l’optique d’aborder celles qui vont suivre avec davantage de sérénité : l’arrivée d’un enfant, ça secoue… Le dessin à la fois réaliste et plein de poésie montre tout cela de la plus belle des façons.

L'année zéro

L'année zéro
© Anspach, 2022

Chaque papa, chaque maman devrait retrouver un peu de soi dans cette Année zéro. Parce que la naissance d’un enfant, en particulier le premier, laisse des traces, difficiles ou heureuses, c’est selon. Chaque case, chaque page montre à quel point le père, si son rôle se limite à l’acte de procréation jusqu’à l’arrivée de l’enfant, est tout aussi éprouvé par ce changement de vie et ces nouveaux enjeux. Il serait vaniteux et arrogant de vous remercier au nom de tous les papas du monde, Frenk Meeuwsen. Je me contente donc de le faire de la part du papa que je suis.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants