ZOO

Sur un nuage (Mars 2022)

couverture de l'album Sur un nuage

Prix : 20.00€

ma collection
mes souhaits

Un livre d'illustration qui nous envoie sur un nuage...

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Une femme, un homme, un nuage. Des émotions, du mauvais temps, une embellie et l'amour. Au fil d'un livre d'illustrations plein de poésie et de philosophie, Le Sonneur nous entraîne dans le sillon de ses états d'âmes et sentiments. Quelque part, là-haut. Un peu plus près des nuages dans des lignes de fuite d'une finesse graphique réconfortante.

Un homme, une femme, deux silhouettes. Elles se rapprochent, se rejettent. Evoluent seules ou ensemble, c'est selon. L'air du temps, le temps qu'il fait, le fait pas ça, le ça et là... Chaque page du Sonneur nous entraîne sur un nuage et nous entraîne à nous poser les bonnes questions. Est-ce que deux nuages qui s'entrechoquent provoquent forcément la pluie ?

Se souvient-t-on d'un nuage, blanc ou gris, rassurant ou menaçant, ouateux ou rugueux ? S'en rappelle-t-on ? Jusqu'à quand ? Les chemins qui conduisent aux nuages et à l'amour sont-ils les mêmes. Peut-on aimer quand on a tout le temps la tête dans les nuages ? Ou le village, pour reprendre un célèbre dessin animé que connaissent bien les enfants des années 1980 ?

Sur un nuage

Sur un nuage
© Le Sonneur, 2022

Que de questions ! Mais aucune inquiétude : l'absence de réponse n'empêche pas de vivre. Car on n'est pas obligé de toujours s'interroger. On peut, simplement, profiter de la fibre poétique, se laisser aller à ses sentiments, ses émotions, ses états d'âme. Les nuages sont-ils nos amis ? Représentent-ils, toujours, cet oreiller cotonneux dans lequel on aimerait lover sa tête les jours de grand vent de l'âme ?

Artiste plasticien et dessinateur, Le Sonneur a déjà publié plusieurs livres : le roman graphique Le Poisson de Monsieur Carassin, en 2021, et les deux roman illustrés auxquels il a apporté sa touche : Et mon cœur se serra (Flammarion, 2021) et Red is my heart (Gallic Books, 2022). Ici, il nous entraîne dans sa poésie nuageuse. Les jours d'hiver au ciel bas et gris comme un fer à repasser, on aimerait ne jamais en sortir.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants