ZOO

Les Frères Michelin - Une aventure industrielle (Avril 2022)

couverture de l'album Les Frères Michelin  - Une aventure industrielle

Éditeur : Le Lombard

Scénario : Cédric Mayen, Fabien NappeyColoriste : Hugo Poupelin

Genres : Historique

Prix : 14.99€

ma collection
mes souhaits

L'extraordinaire aventure de Michelin en BD, ça roule !

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Si les épopées industrielles méritent leur BD, c'est doublement le cas de Michelin, à Clermont-Ferrand. En effet, l'essor du pneu va de pair avec l'essor graphique de la mascotte la plus connue au monde : le Bibendum. Cet album, dont le scénario clair et vulgarisé est mené tambour battant à l'aide d'un dessin au cordeau, est un bel hommage aux fondateurs de la firme jaune et bleu. C'était un minimum. Nunc est Bibendum.

Nunc est Bibendum. C'est maintenant qu'il faut boire. Boire la route, boire l'obstacle. C'est ce qu'ont pensé, très tôt, les frères André et Édouard Michelin. Au cœur du Puy de Dôme, dans la cité de Clermont-Ferrand qui va devenir un symbole du paternalisme, ils vont fonder une société qui va donner du travail aux pauvres Auvergnats des campagnes. Mais pas seulement du boulot : du progrès social, la première maternité de Clermont, sa première piscine, à Montlosier, avant les tous premiers projets municipaux, un cinéma (Le Rio), des cités pour loger ses ouvriers avec le confort moderne dans le quartier de la Plaine... L'empire de Caoutchouc ville.

Le club de rugby qui évolue à plus haut niveau (même si cette saison n'est pas fantastique), l'Association sportive montferrandaise, ASM, s'est d'abord appelée l'Association sportive Michelin... Bref, à Clermont, on voit la vie en jaune et bleu, les couleurs de la firme. On doit tout cela à une famille qui a su rester vent debout contre l'envahisseur nazi tout en conquérant des marchés mondiaux de plus en plus grands à la sueur de son innovation technologique et du courage de ses ouvriers sur les chaînes de production.

Les Frères Michelin, une aventure industrielle

Les Frères Michelin, une aventure industrielle
© Le Lombard, 2022

Oh, bien sûr, tout n'est pas tout rose. Michelin, comme les autres, a fait des erreurs de grand capitaliste. Comme, par exemple, lorsque François a eu l'affront d'annoncer, le même jour, une augmentation du chiffre d'affaires et une réduction des effectifs de la firme au Bibendum. François, dont on observe l'enfance avec affection dans cette BD qui rend hommage à sa famille. Un vibrant hommage.

Il y a tant à dire sur l'univers des « Bib », le surnom donné aux employés de cette multinationale française. Surtout pour l'enfant du pays que je suis, petit-fils d'ouvriers qui mélangeaient la gomme au bâtiment Z et en sont morts. Fils d'une maman qui y fut sténo-dactylo et dont la machine à écrire était ma grande fierté et a contribué à faire ce que je suis devenu.

Michelin, c'est à la fois la seule multinationale du Cac 40 à avoir conservé son siège en province et celle qui a touché aux limites de la main-mise du paternalisme. Mais quelles que soient les critiques, fondées ou pas, au pied de la chaîne des Puys qui jalonne cette région forte et authentique, on sait ce que Michelin représente à Clermont. Le progrès économique et social dans la bienveillance, l'innovation tout droit sortie de cerveaux éclairés.

Les Frères Michelin, une aventure industrielle

Les Frères Michelin, une aventure industrielle
© Le Lombard, 2022

La dimension artistique d'André a irradié cette firme qui, dès le début, a mis les moyens de sa représentation. Bibendum, ce personnage né d'un empilement de pneus, est bien plus qu'un logo : c'est une œuvre d'art. Un symbole de la ténacité de cette famille qui a traversé deux siècles et des drames à répétition : la perte du père de François dans un accident de voiture, puis celle de son fils Edouard au large du Finistère, dans le raz de Sein entre l'île éponyme et Esquibien.

Pas facile, de s'attaquer en BD à ce géant de l'industrie. Mais nécessaire, voire indispensable, tant l'histoire de Michelin et celle du graphisme ont de points communs. Tant l'histoire de Michelin a contribué à celle de l'Auvergne, de la France, d'une époque. Un personnage comme Bibendum. méritait bien un album sur son histoire. C'est chose faite, et de la plus belle des manières : le scénario de Cédric Mayen est d'une grande efficacité et le dessin de Fabien Nappey aussi précis qu'un pneu Radial sur le bitume. Nunc est Bibendum. Et santé aux Bibs.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants