ZOO

N'en parlons plus (Mai 2022)

couverture de l'album N'en parlons plus

Éditeur : Motus

Scénario : Weng PixinTraducteur : Séraphine Menu

Collection : BULLES BOTTES BOUTONS

Prix : 17.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Dans cette fresque familiale féminine où les destins de chaque génération se croisent et s’entremêlent, Weng Pixin aborde avec une grande finesse la question des ancêtres, des non-dits, des secrets et de leur répercussion sur chacun.e de nous. Seule la parole pourra libérer de ce poids inconscient qui se transmet inévitablement. Alors parlons-en !

Cinq jeunes filles dune même famille nous livrent leur histoire. Elles ont toutes 15 ans, vivent entre la Chine et Singapour entre 1908 et 2032 et portent toutes, malgré elles, le poids de leurs ancêtres, et de leurs non-dits. Elles se doivent d’être fortes, dagir comme des adultes, refoulant sentiments, peurs et douleurs. Elles ne doivent pas se plaindre ni espérer changer de vie. Sauf la dernière génération, Rita, fille que la narratrice imagine avoir un jour. Cette dernière incarne la promesse dun avenir meilleur dans lequel les secrets seront dévoilés et les tabous voleront en éclat pour que chacune puisse se libérer et saffranchir des liens qui unissent inconsciemment ces cinq femmes.

N'en parlons plus

N'en parlons plus
©Editions Motus, 2022

Par lalternance de courts chapitres sur chacun des personnages, lautrice installe un contraste entre les différentes générations tout en créant un lien fort entre elles, marquant ainsi la continuité de lhistoire de ces femmes. Ainsi la jeune fille dun chapitre se retrouvera mère dans le chapitre daprès. Ce découpage, couplé à une narration qui suit le point de vue de ladolescente, permet également de confronter ces femmes et de souligner leur évolution, soulignant la reproduction des modèles éducatifs et des traditions dune génération à lautre et la quasi impossibilité de sen affranchir. Lhistoire de chacun.e sinscrit dans une grande histoire familiale et environnementale quil est important de connaître pour se construire au mieux.

Les illustrations de Weng Pixin, naïves, texturées et dune grande délicatesse donnent à voir des personnages très expressifs, extrêmement attachants. La palette de couleurs change dun personnage à lautre, rendant la navigation dans lalbum très aisée.

Nen parlons plus se lit avec calme et attention. Cest une lecture émouvante, bouleversante et pleine despoir. On aurait voulu suivre lhistoire de ces cinq femmes encore un peu plus, et que lalbum, de tout de même 204 pages, se prolonge encore un peu.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants