ZOO

R.U.R. - Le soulèvement des robots (Mai 2022)

couverture de l'album R.U.R.  - Le soulèvement des robots

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Karel Capek, Katerina Cupova

Genres : Roman Graphique

Prix : 25.00€

ma collection
mes souhaits

Utopie mécanique

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Quelque part sur une île lointaine, un industriel annonce une étape de l’évolution de l’humanité consacrée à la technologie la plus poussée. Désormais, l’homme sera secondé par une multitude de robots soumis à ses moindres désirs.

En parfait visionnaire du siècle qui s’annonce et d’un genre alors à ses débuts, l’écrivain Karel Kopek publie en 1920 une petite pièce de théâtre appelée RUR qui met en scène un groupe d’individus produisant, à la chaîne, une nouvelle génération d’ouvriers, entièrement robotisés. Le but est de progressivement prendre en charge le travail des humains qui pourront ainsi vaquer à leurs loisirs en toute tranquillité !

R.U.R Le soulèvement des robots

R.U.R Le soulèvement des robots © Glénat, 2022

Dans cette adaptation, Katerina Kupova donne bien plus d’ampleur au texte initial et nous plonge dans cette société qui, sous
couvert de se moderniser, d’aspirer à un avenir plus technologique, se déshumanise petit à petit. C’est au moment où l’on dote ces
« robots » (terme inventé par Kopek, pour l’occasion) de nouvelles sensations, d’un semblant d’âme qu’ils réagissent et décident de se révolter contre ces êtres de chair qui les dirigent.

De rouages et d'os

244 pages qui traversent les années, dans les traces d’Helena, la fille du président. La jeune femme commence par s’interroger sur cette multitude d’androïdes destinés à n’être que des outils sans personnalité, négligeables. Elle veut les humaniser, leur donner des droits. Puis, au fil du temps, elle se plie à la doctrine de son fiancé qui dirige cette monumentale usine. Le bienêtre de l’humanité avant tout. Néanmoins
le message est clair, notre civilisation se laissera-t-elle avaler par ses ambitions, par cette soif de croissance technologique qui sert de paravent à toutes ces théories transhumanistes hégémoniques ?

Au fil des pages, la portée prophétique de ce récit ne peut que faire réfléchir. Le scénario est très aéré, l’autrice prend le temps de développer ses personnages, chaque situation. Le dessin assez atypique séduit par son côté brut et coloré. Une assez belle découverte qui réhabilite habilement une œuvre assez mal connue en France et qui mériterait bien une réédition ! Intrigant !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants