ZOO

Opération bye bye béton (Mars 2022)

couverture de l'album Opération bye bye béton

Éditeur : La ville brûle

Scénario : Ophélie DambléDessin : Roca Balboa

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

C’est gris, c’est moche et c’est bien trop présent : à bas le béton qui a envahi nos villes, refaisons une place à la nature ! Ophélie Damblé, créatrice de « Ta Mère Nature » et agricultrice urbaine s’associe à l’artiste Roca Balboa pour nous livrer une fable contemporaine écologique rebelle mais surtout joyeuse et optimiste.

Camomille vit au cœur de la nature, dans un terrain vague entre deux immeubles. Un lieu où poussent tout un tas de plantes et dherbes que la jeune fille a appris à connaître et à respecter. A l’école, malheur, la cour est toute grise, toute bétonnée du sol aux quatre murs qui lentourent ! Alors avec ses ami.e.s , elle imagine à quoi pourrait ressembler l’école idéale : des couleurs, des animaux, des végétaux... Mais comment faire ? Une panne de livraison des repas de cantine sera le prétexte parfait pour reconnecter ses camarades et les adultes qui les entourent avec la beauté et les richesses de la Terre.

me si le récit est sans détour et parfois légèrement appuyé, Opération Bye Bye Béton parvient à faire passer un message écologique sans tomber dans un discours alarmiste, moralisateur ni démoralisant, ce qui est extrêmement plaisant et de plus en plus rare dans la littérature jeunesse. Au contraire, le texte est plein dhumour, de légèreté et de simplicité. Lalbum est à limage de son héroïne Camomille, positif et plein de solutions. Protéger la nature peut être simple, il suffit dun peu denvie et de motivation. Bref, il nous donne follement envie de mettre les mains dans la terre.

Opération bye bye béton

Opération bye bye béton
© La ville brûle, 2022

Roca Balboa met en images cette joyeuse révolte de revégétalisation de lespace urbain avec humour et peps. Ses illustrations pop, rondes et colorées parleront aux plus jeunes et contribuent à dédramatiser le sujet en insufflant de la vie et de lespoir dans un thème qui peut parfois être lourd à aborder.

En conclusion, comme nous le rappellent Camomille et ses ami.e.s, retenons que : « Pas de nature = pas de futur (ni de confiture!) »

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants