ZOO

Mon ami Pierrot (Septembre 2022)

couverture de l'album Mon ami Pierrot

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Jim BishopDessin : Jim Bishop

Collection : Hors Collection

Genres : Fantastique

Prix : 25.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Cléa rêve de danser, d’être libre de ses mouvements, loin du carcan familial, loin de cette histoire de noble qui doit bientôt devenir son mari, une affaire arrangée entre les parents. Soudain, un jeune mage lui propose de s’envoler avec lui…

Jim Bishop revient en pleine forme avec cet imposant album qui nous fait glisser en pleine fantasy, entre conte médiéval, magie, quête initiatique et aventure intérieure. La jeune Cléa, bien décidée à fuir les règles imposées par sa famille, fuit un soir en compagnie d’un beau mage, Pierrot, qui l’ensorcèle de ses tours, lui promettant liberté et épanouissement. Bien évidemment, en parfaite héroïne moderne qui rêve de paysage lointain, d’exotisme et d’accomplissement personnel, Cléa accepte sans rechigner, laissant derrière elle la perspective d’une vie « rangée » auprès d’un fiancé amoureux, prêt à lui offrir la Lune si elle devenait sa femme.

Portrait de l'héroïne en jeune femme

Mais cette insouciance légère et passionnée va progressivement faire comprendre à la jeune fille que si elle veut vraiment gagner son indépendance, elle va d’une part devoir se durcir et ensuite s’adapter à ce nouvel univers et à ses propres codes. Assumant ainsi sa décision et la rupture avec son ancien milieu, elle se reconstruit une personnalité plus entière, tandis que son beau sorcier dévoile son vrai visage au fur et à mesure ! Cléa devient femme, mûrit peu à peu, au fil des épreuves pour se révéler forte et passionnée dans une aventure/vie édifiante.

Mon ami Pierrôt

Mon ami Pierrôt © Glénat, 2022

Un récit touchant

Loin de se cantonner aux grosses recettes, Jim Bishop offre ici une nouvelle preuve de la subtilité de son écriture avec des portraits tout en finesse. Ses personnages évoluent au fil des pages, font des erreurs, perdent pied, mais se relèvent toujours, aussi imparfaits soient-ils. Il évite ainsi de sombrer dans le récit moralisateur qui juge sans écouter, préférant miser sur les remises en question, sur le fait que rien, finalement, n’est vraiment acquis. Mon ami Pierrot reste une belle découverte, la confirmation d’un talent qui n’a pas fini de nous offrir de beaux albums !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants