ZOO

L'histoire du suppositoire qui voulait échapper à sa destinée (Novembre 2022)

couverture de l'album L'histoire du suppositoire qui voulait échapper à sa destinée

Éditeur : Michel Lafon

Scénario : Caroline Allan, Alex VizorekDessin : Karo Pauwels

Prix : 12.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La lumière au bout du tunnel

Note ZOO 3.5

Scénario

3.0

Dessin

4.0

Il y a des livres qui attirent notre attention rien qu’à leur titre annonciateur d’une aventure haute en couleur. Et L’Histoire du suppositoire qui voulait échapper à sa destinée tient toutes ses promesses. Une épopée drôle et surprenante.

A l’étroit dans l’armoire à pharmacie, Paul le suppositoire s’ennuie. La compagnie de ses amis suppo ne le détourne pas de son désir de découverte du monde et particulièrement de sentir un jour le parfum des roses. (Il faut dire que dans la salle de bain ça ne sent pas toujours bon). Un matin son ami Chico se fait emmener et disparait tragiquement dans la lutte contre la constipation. Paul refuse de connaitre le même sort. Il est prêt à tout. Mais il est plus difficile qu’il n’y parait d’échapper à sa destinée…

Alex Vizorek et Caroline Allan livrent une aventure pleine de rebondissements et d’humour. Si la plupart des jeux de mots et situations comiques sont accessibles aux plus jeunes, il y a aussi des degrés de lecture réservés aux adultes (notamment à propos d’une certaine pilule bleue ou encore de théories nietzschéennes). Ce qui pourrait vite devenir lassant (des blagues de suppo…) ne cesse en fait de se renouveler et l’album nous emmène dans toutes sortes de directions.

L'histoire du suppositoire qui voulait échapper à sa destinée

L'histoire du suppositoire qui voulait échapper à sa destinée
© Michel Lafon, 2022

Karo Pauwels croque sans pitié les aventures de notre suppositoire aventurier. Qu’il s’agisse de la fine moustache de Tatie, de l’air idiot du chien Belzébuth ou des grands yeux plein de rêves de Paul, les illustrations apportent beaucoup à l’histoire et à son cachet.

Une histoire légère à prescrire en cas de déprime.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Super critique. Un titre pareil ne peut que laisser présager de bonnes doses de fou rire.

Posté le 10/11/2022 à 17h56