ZOO

Cherchez Charlie

couverture de l'album Cherchez Charlie

Éditeur : Sarbacane

Scénario : Emmanuel MoynotDessin : Emmanuel Moynot

Genres : Polar / Thriller

Prix : 19.00€

  • ZOO
    note Zoo3.5

    Scénario

    4.0

    Dessin

    3.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Cherchez Charlie

New York 1969. Charlie se fait accoster à Time Square par Fleur, une jeune hippie qu'il ne connaît ni d'Eve ni d'Adam et qui le baratine pendant que Cosby, une mauvaise fréquentation de la belle, en profite pour soutirer la mallette du pauvre bougre. Ni une ni deux, Cosby saute dans un taxi et oublie sur la banquette un livre de compte tombé de l'attaché-case. Cliff, le taxidriver à ses heures perdues dealer pour les fils à papa de Manhattan et maquereau à Harlem, flaire le bon coup, mais n'y comprend rien aux chiffres. Il apporte alors le livre de comptes à Leopard Jones, qui pige immédiatement qu'il appartient non seulement au parrain de la mafia Tony Zardella, mais que ce dernier se fait voler son argent : les chiffres sont trafiqués par son comptable. Une lettre de rançon plus tard envoyée par Leopard qui demande 100 000 dollars à Tony en échange du livre et du nom du voleur, et toute la pègre de New York est sur les dents... Mais, ce que tout ce beau monde ne...

Lire le synopsis

La critique ZOO sur l'album Cherchez Charlie

Ce nouveau polar de Moynot se déroule à New York à la fin des années 60, en pleine période hippie. Dans les couleurs chatoyantes de l’époque, la trame de l’histoire se déroule autour d’une valise qui est dérobée et dont nous suivons les pérégrinations. Ce récit haut en couleurs offre tous les éléments du genre avec une bonne dose d’humour noir.

Charlie, un homme au physique et au look quelconque, travaille pour un caïd de la mafia, Tony Zardella. Un jour où il transporte dans une mallette les livres de compte de son patron, il se fait aborder par une jeune inconnue qui le distrait. Pendant ce temps, Cosby une mauvaise fréquentation de la belle, dérobe l’attaché case et s’enfuit en taxi. Le voyou fait l’inventaire de son vol et après lecture, oublie un des livres sur la banquette. Celui-ci terminera, après moultes péripéties, dans les mains d’un maître-chanteur qui souhaite le rendre à son propriétaire contre une récompense.

Moynot campe une course poursuite dans la grosse pomme qui a toutes les caractéristiques du genre de l’époque : les vêtements, les voitures, la libération sexuelle, le mélange racial, les meurtres, le chantage, les flics et le milieu riche de toute une faune bigarrée. L’auteur s’amuse avec tous ces codes et introduit plusieurs scènes comiques dans ses pages. Son histoire comprend une multitude de personnages divers et variés, mais chacun est bien défini, le lecteur n’a aucun mal à suivre.

Cherchez Charlie

© Sarbacane, 2023

Moynot excelle dans les polars. Il en a réalisé bon nombre, seul, avec Dieter au scénario, ou en adaptant des Nestor Burma de Léo Malet. Il maîtrise le genre et réalise ici une sorte de pastiche, les clichés sont vraiment prononcés, on s’amuse follement à la lecture.

De son trait parfois un peu approximatif, le dessinateur tire une très bonne galerie de portraits. Toute la BD est portée par les couleurs vives de l’époque : l’esprit Flower Power règne tout au long des cases. On est transporté par l’histoire, le récit est mené tambour battant et arrivé à la dernière page, le lecteur en redemande.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants