ZOO

Jim Bridger (Janvier 2023)

couverture de l'album Jim Bridger

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Farid Ameur, Pierre PlaceColoriste : Chris, Chris Regnault

Collection : La véritable histoire du

Genres : Western

Prix : 14.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

2.0

Dessin

5.0

Jim Bridger est un nouvel opus de la série sur la véritable histoire du far West. Après un premier tome consacré à Jesse James et un second à Wild Bill Hickok, ce troisième épisode nous amène dans le territoire des Rocheuses. Jim Bridger est un célèbre Mountain Man, l’album raconte des moments de sa vie. Il a vécu plus de 40 ans à chasser dans les montagnes et ouvrir des voies de passage vers le Pacifique. Il a côtoyé ses semblables, les indiens et les animaux dans ces immensités enneigées.

En décembre 1866, Jim Bridger âgé de 62 ans, se trouve coincé avec d’autres réfugiés pendant le Blizzard et un accrochage avec les indiens au Fort Phil Kearny. Il profite de ce moment pour narrer des faits de sa longue vie dans les Rocheuses. Il raconte comment orphelin, à 18 ans, il s’est engagé dans une expédition fluviale dans le haut Missouri. Il y apprend la chasse et la traite des peaux. C’est le début d’une longue vie dans la nature, dure mais riche en péripéties. Pendant l’âge d’or des Mountain Men, il a participé à la traque des castors jusqu’à leur quasi disparition, a vécu dans des régions où les blancs n’ont jamais mis les pieds, s’est battu contre certaines tribus d’indiens et a vécu avec d’autres, il a été guide pour l’armée ou des caravanes…

Jim Bridger

Jim Bridger
© Glénat, 2023

Le scénario de ce livre est fidèle à la vie du trappeur mais le système de narration de plusieurs anecdotes qui se sont déroulées à des moments et des lieux différents, donne une histoire qui manque de suivi et de densité. Il est probablement difficile de résumer la vie d’un tel homme en 44 planches mais l’album aurait gagné en intérêt en se concentrant sur un épisode et en creusant les caractères et la situation. La biographie est intéressante mais un peu décousue.

En revanche le dessin de Pierre Place est superbe. On sent qu’il a du plaisir à dessiner les chevaux, la nature, les mœurs indiennes. Son trait semi-réaliste s’adapte parfaitement à l’environnement du western, les paysages sont très bien retranscrits et le plaisir des yeux est total. Les couleurs sont très élégantes et font ressortir le dessin. Une très belle réussite du point de vue graphique.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants